Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU SOUVENIR CHOUAN DE BRETAGNE A FOUGÈRES SAMEDI 1er JUILLET

Publié le par culture

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU SOUVENIR CHOUAN DE BRETAGNE A FOUGÈRES       SAMEDI 1er JUILLET

C'est dans cette belle ville des Marches de Bretagne que se fera, Samedi 1er juillet, l'Assemblée Générale du Souvenir Chouan de Bretagne qui vient pour la première fois dans cette ville où sont nés Armand Tuffin, Marquis de La Rouërie et l'excellent Aimé Picquet du Bois Guy. Ce dernier sera particulièrement présent en cette journée du Souvenir car nous évoquerons sa mémoire et ses combats de Chouan, en particulier sur le site de La Piochais.

Entre trente et cinquante personnes seront présentes pour cette journée ce qui est un chiffre respectable le Souvenir Chouan de Bretagne étant pénalisé pour ses rassemblements, par rapport à d'autres associations du souvenir, par la dispersion de ses 200 adhérents.

70 adhérents perdus en 4 ans d'attaques continuelles menées sous l'égide de personnes montrant par ailleurs un visage respectable.

La journée commencera à 10 H 30 ; seront abordés les divers points de l'ordre du jour fixé en accord avec le Conseil d'Administration. Une fois cet ordre du jour clos, la parole sera laissée au Vice-président, ancien Haut magistrat, sur un aperçu de la justice à La Roche sur Yon.

Le déjeuner se déroulera dans un excellent restaurant de la ville.

L'après-midi débutera par la vue du château, remarquable, de petits exposés devant la maison natale d'Armand Tuffin, puis sa statue, enfin devant la maison natale des frères Bois Guy. Nous irons ensuite en balade à Landéan, La Piochais, Bois Guy, Les Celliers où sera servi l'habituel (depuis 11 ans) cidre (et jus de fruits) de l'amitié et ses galettes bretonnes.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU SOUVENIR CHOUAN DE BRETAGNE A FOUGÈRES       SAMEDI 1er JUILLET

Partager cet article

Repost 0

LA PELLE DU 18 JUIN

Publié le par culture

LA PELLE DU 18 JUIN

1815 à Waterloo voit se terminer l'épopée commencée sur les plages du Golfe Juan, sur la Côte d'Azur, le 1er mars. Ce débarquement, préparé par une minorité, rassembla une majorité qui se créa, devant un pouvoir royal inerte, et incrédule devant les retournements de vestes, à grand renfort de faiblesses humaines, de mensonges, de trahisons ou de simples soucis domestiques (on appelle cela maintenant aller à la soupe !). Jacques Dutronc n'existait pas mais était déjà d'actualité !

Waterloo se termine par un combat qui fait entre cinq et sept mille victimes du côté français en tenant compte des disparus, aux alentours de huit mille du côté des Alliés (contre Napoléon) et aux environ de 35 mille blessés dans les deux camps.Cette dernière saignée s'ajoute à celles opérées depuis les débuts de la "bienheureuse révolution" les sources diverses évoquant le chiffre de quatre millions de morts - français - sur les divers champs de bataille. Auxquels il faut ajouter les populations civiles.

Dominique Larrey Chirurgien en chef de l'Armée impériale fera un travail considérable avec ses "ambulances du champ de bataille", allant chercher les blessés pratiquement sous le feu des canons, sauvant des milliers de vies par ses savantes amputations.

Si sur le plan humain le bilan est catastrophique il l'est encore plus sur le plan politique et donc économique. A cause du "coup de menton" de l'ex empereur qui est revenu par pure vanité ; si le 1er régime de Louis XVIII n'était pas idéal il avait au moins ramené la paix dans le Royaume. Le Traité de Paris rajoute une couche : occupation d'une grande partie de la France sauf la Bretagne (en reconnaissance des batailles anti-impériales menées par les Chouans et leurs succès (Muzillac, Redon etc) pendant cinq ans par 150 mille soldats à la charge de la France, une indemnité de guerre de 700 millions de Francs-or ( 70 milliards d'€ ?) et disparition des fruits des négociations du diable boiteux (Talleyrand) en 1814 tels que Bouillon qui revient à la Belgique, Philippeville, Marienbourg ; Chambéry, Annecy ne redeviendront françaises qu'en 1860.

Commencé le 18 juin cet article se termine avec la nouvelle pantalonnade des législatives accrochées sur le candidat Maqueron, débarqué en politique venant de l'île Nulle part et qui est le seul programme de ce nouveau parti. Le débarquement de l'Ogre, venant de l'île d'Elbe, à Golfe Jouan (nom de l'époque) n'était basé comme geste politique que sur sa seule personne et non sur un programme. Lorsque le réveil eut lieu il avait été sonné par sept mille morts ! Là-dedans il n'y a qu'une chose qui n'a pas changé : la chanson de Jacques Dutronc.

Partager cet article

Repost 0

PENTECÔTE : ESPRIT CRÉATEUR VIENS EN NOUS......

Publié le par culture

Que le Saint Esprit inspire (in Spiritu) aussi ceux qui prétendent diriger notre pauvre France et inspire nos pasteurs et en particulier certains évêques qui confondent socialisme et Doctrine sociale de l'Eglise !

Et pour le plaisir d'entendre cette belle hymne d'actualité en ce jour écoutons celui chanté à Lourdes lors d'un pèlerinage militaire ; inhabituel: l'organiste se tient derrière un orgue et non derrière un radar !

Partager cet article

Repost 0