Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, 17 NOVEMBRE 2013

Publié le par culture

Comme a son habitude, depuis plus de dix ans (sauf une année), le Souvenir Chouan de Bretagne a organisé sa réunion annuelle pour la Mémoire des Victimes des Noyades qui furent impitoyablement condamnées à la mort par immersion, évènement presque anecdotique - oui, les noyades - ce qui est maintenant considéré comme un crime par la S.P.A. pour les petits chats que l'on noie !

Autres temps, autres moeurs.

L'association qui avait accompagné le Souvenir Chouan de Bretagne ces deux dernières années ne s'étant pas manifestée pour d'obscures raisons, celui-ci se retrouvait seul pour ce 220ème anniversaire d'un crime innommable commis avec l'aval des autorités de l'époque, plus particulièrement sous la mandature de Jean-Baptiste Carrier, Représentant en mission, donc une autorité légale. Il faut rappeler que cette épisode nantais de l'Histoire, les Noyades, ne voit sa mémoire entretenue, depuis dix ans et plus, que par le Souvenir Chouan de Bretagne

Cette journée commençait par la messe traditionnelle célébrée en l'église Saint Clément. Le célébrant annonça brièvement cette Commémoration, comme il annonça d'autres choses (remises de tracts etc...) alors que ses frères prêtres avaient été noyés comme de vulgaires chatons 220 ans plus tôt et traça son homélie sur le Purgatoire. Il aurait pu "embrayer" sur le purgatoire de ces malheureux dans leurs sapines où l'eau montait jusqu'à les noyer ?

Le second rendez-vous était proposé à l'église Sainte Croix qui fut, dès le 16 novembre 1793 le siège du club Vincent la Montagne, trop à l'étroit dans l'église Saint Vincent (actuel restaurant "Les Petits Saints). Le célébrant, le Père Yann Vignon, par son mot d'accueil, rappela les faits qui se déroulèrent dans son église en 1793 et la Noyade de 90 prêtres annoncée depuis  la chaire. Il donna une homélie d'une rare vigueur établissant un vrai paralèlle entre 1793 et 2013 et ses persécutions religieuses. Citant en particulier la critique faite au Père Vandenbeusch:"On l'avair prévenu" ; alors qu'il ne remplissait que son devoir sacerdotal, comme le firent les prêtres qui accompagnèrent leurs paroissiens, il y a 220 ans, et furent tués pour cela. Remarquable homélie dont la publication sera faite dans La Revue de décembre. Prière Universelle: évocations des Martyrs de la Foi. Memento des défunts, pour les victimes de la Révolution et les prêtres morts il y a 220 ans. Dernière annonce avant la bénédiction finale, de l'exposé qui allait être fait après le chant de sortie, du "Jeté de Gerbe" en Loire et de la conférence donnée par le Professeur Thierry Piel.

C'est avec grande surprise qu'il me fut possible de compter 70 personnes, dont les trois prêtres concélébrants, restant pour écouter mon exposé sur cette église, son histoire, le beffroi :"Ecoutez sonner la cloche, que ceux qui allaient être assassinés(1792 à 1797), que Charette (1796), que Pontcallec, Talhouët, Couëdic, Montlouis (mars 1720) ont entendu ; en une sorte de communion auditive !". La chaire devant laquelle fut lue, comme il y a 220 ans l'abjuration de Minée l'évêque constitutionnel, le discours insultant de Carrier contre les prêtres et l'Eglise et enfin son annonce de ce qui sera la première Noyade puisque d'autres suivront."Vous les paroissiens de Sainte Croix, vous regarderez différemment cette chaire, vous entendrez autrement sonner la cloche du Bouffay".

Puis ce fut le départ pour le pont Anne de Bretagne, afin de procéder au Jeté de gerbe en Loire, au début de la marée descendante.

Cette année, en union de pensée, le Souvenir Catholique en Languedoc - Père Yves-Marie Salem Carrière avait fait un don conséquent pour s'associer au Souvenir Chouan de Bretagne.

COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, 17 NOVEMBRE 2013COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, 17 NOVEMBRE 2013
COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, 17 NOVEMBRE 2013

On fait la préparation du parachutage de la gerbe, seul moyen d'assurer un amerrissage doux à la surface du fleuve. Un vent glacial souffle.

Le parachutage réussi, la gerbe va porter notre hommage aux Victimes des Noyades, cruel moyen de mise à mort d'innocents.

Une trentaine de personnes assiste à cet hommage fleuri. Quelques unes vont nous suivre au restaurant "La Taverne du Château" pour un réconfortant et réchauffant déjeuner. C'est là que nous rejoint le Professeur agrégé Thierry Piel, de l'Université de Nantes, Maître de conférence, qui nous fera la causerie de l'après-midi.

A 5 minutes près, nous sommes dans la salle Sainte Cécile du presbytère de Saint Clément, mise gracieusement à notre disposition par le curé de la paroisse, le Père Yves Chéreau.Un don conséquent sera évidemment fait par le Souvenir Chouan de Bretagne, en particulier pour le chauffage bien agréable par ce temps froid.

Après présentation du Souvenir Chouan de Bretagne aux 52 personnes présentes (différentes de celles de Sainte Croix ou du pont Anne de Bretagne), du contexte de la révolution et de ses horreurs après le 14 juillet 1790, le Président de l'Association,  Noël Stassinet, présente le Professeur Thierry Piel qu'il connaît bien et qui, pour la troisième fois a répondu à son invitation. Une fois pour Charette, une fois pour Carrier et les Noyades de Nantes ; en ce jour anniversaire Monsieur Piel va parler plus précisemment des Noyades, leur contexte, les auteurs, et le Pourquoi d'un tel procédé d'exécution (lequel a déjà été évoqué sur le pont Anne de Bretagne). Mais avec le poids d'un Agrégé d'Histoire, même si celui-ci est plutôt spécialisé en civilisation Etrusque (comme pourraient ricaner certains), mais qui possède les méthodes de la rigueur des recherches historiques sur des faits vieux de 2200 ans ; alors à fortiori sur des faits de 220 ans !!!

Prévue pour une heure, la causerie commençant à 15 H 45 va durer plus d'une heure trente, l'auditoire montrant ensuite, par ses nombreuses questions, son vif intérêt pour le sujet traité. La discussion se poursuivra autour du cidre de l'amitié offert par le Souvenir Chouan de Bretagne. Les derniers partiront à 18 H 30.

Ainsi malgré certains vents contraires, et l'absence de Philippe de Villiers qui s'était, jusqu'à il y a quelques semaines, engagé à venir, cette journée d'hommage s'est bien déroulée et a eu un succès inespéré.

Dans son compte-rendu de ce jour, Breizh journal, qui avait quelque peu caviardé l'annonce du Souvenir Chouan de Bretagne en supprimant "Un crime organisé, une Shoah avant l'heure" et "l'Entrepôt des Cafés, le Dachau nantais" signale 120 personnes. C'est le nombre qu'il a été possible de comptabiliser, en tenant compte des lieux et des fluctuations des participants: Eglise Sainte Croix, pont Anne de Bretagne, restaurant, causerie du Professeur Thierry Piel.

C'est moins bien que les mille annoncés par des personnes qui ne se sont même pas déplacées. C'est mieux que les 20 personnes du restaurant.

Merci aux prêtres de Saint Clément, en particulier le Père Yves Chéreau, Merci aux trois prêtres de Sainte Croix, en particulier le célébrant à la remarquable homélie, le Père Yann Vignon.Merci au Professeur Thierry Piel pour son brio et son art à captiver l'auditoire. Merci enfin à tous ceux qui se sont déplacés dont les Membres de l'URBVM et de Julien qui a filmé. Merci aux Soeurs Clarisses pour nous avoir assuré un beau temps, une fois de plus.

Prochaine manifestation du Souvenir: Savenay le samedi 21 décembre. La réunion était auparavant prévue le dimanche 22 (proximité du lundi 23, carnage à Savenay) depuis un an. Comme il y a 10 ans, le Souvenir Vendéen, en septembre, avait annoncée sa réunion le samedi 21.

Par sagesse et intelligence, le Souvenir Chouan de Bretagne annule sa réunion du 22 pour se joindre au Souvenir Vendéen, le 21.

 

COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, 17 NOVEMBRE 2013

Partager cet article

Repost 0

NOYADES DE NANTES, 1793-2013: Programme définitif

Publié le par culture

NOYADES DE NANTES, 1793-2013: Programme définitif

Compte tenu de certaines obligations,

-Humaine: horaire de messe,

-Naturelle: horaire de la marée, étale et jusant,

-Historique: mois de novembre, ce n'est pas la faute du Souvenir Chouan de Bretagne si Carrier n'est arrivé à Nantes qu'au mois d'octobre et qu'il a commencé les Noyades en novembre,

Le programme définitif est ainsi fixé:

-  9 H 30, Messe traditionnelle en l'église Saint Clément

-11 H 30, Messe ordinaire en l'église Sainte Croix,

-12 H 30, exposé sur l'église siège du Club Vincent La Montagne et la chaire témoin de l'époque : Carrier y annonça la première Noyade et l'évêque Minée son abjuration.

-13 H-13 H 15 (vers), Jeté de gerbe du Pont Anne de Bretagne.

-13 H 30-13 H 45 (vers), Déjeuner au restaurant "La Taverne du Château" entre la gare et le château.(24€ adhérents SCB, 30 € non adhérents, 15€ pour les moins de 20 ans.

-15 H 30, Salle Sainte Cécile du Presbytère de Saint Clément, causerie du Professeur Thierry Piel de l'Université de Nantes, Maître de Conférence qui, en une heure, va, avec son brillant talent, nous parler des Noyades de Nantes et répondra aux questions de l'assemblée.

Cidre de l'amitié offert par le Souvenir Chouan de Bretagne.

Avec ceux qui le désireront, il sera possible de se rendre, ensuite, à l'ancien Entrepôt des Cafés, rue général de Lamoricière.

Pour la conférence seule une participation de 2 € est demandée (participation aux frais du conférencier et don à la paroisse pour la salle chauffée).

S'inscrire par le mode Contact, en haut de cette page à droite, sous la miniature du Marquis de La Rouërie. Par ce même mode vous pouvez entrer en relation avec l'organisateur et obtenir tous renseignements utiles et éviter ainsi les perturbations parasites !

Ultime information:

Comme je lui avais demandé le 5 décembre, puis re demandé par courrier, de présider cette Commémoration, malgré son engagement devant son public à Nantes, Rennes et Vannes-Grand Champ, soit 1500 personnes, Philippe de Villiers m'a fait savoir par sa secrétaire qu'il ne serait pas présent ce jour, pris par d'autres occupations.

A moins que ces Noyades, à laquelle les grandes associations ne s'intéressent pas, ne soient pas assez emblématiques, pas exclusivement vendéennes ?

Cela aurait bien été la première fois qu'un homme politique aurait été présent pour une action de vérité concernant un crime politique, alors que les Municipaux nantais, accompagnés parfois d'autorité régionales viennent jeter des gerbes subventionnées à la mémoire d'esclaves noirs qui auraient été noyés en Loire (d'après Octave Cestor, conseiller municipal) !!!

 

Partager cet article

Repost 0

COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, dimanche 17 novembre.

Publié le par culture

Un crime organisé, une Shoah avant l'heure, ne touchant que des catholiques ou des personnes refusant les "bienfaits" de la révolution, une organisation volontaire de la destruction de personnes telle qu'elle ne s'était jamais vue dans l'Histoire de la France !
La dénonciation de ce crime organisé ne mobilise que dix personnes !
C'est navrant !
Il est bien de dénoncer les crimes commis contre les Chrétiens de Syrie, d'Egypte, du Viêt-Nam, de Chine, etc... Mais quel système politique a donné l'exemple ?
Baptisé, le lendemain de sa naissance dans sa ville de Yolet (proche d'Aurillac) Jean-Baptiste Carrier va inaugurer dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 1793 un mode d'extermination moderne: Les Noyades. Il n'en est pas l'inventeur car des expériences ont déjà eu lieu aux Ponts de Cé dans le Maine et Loire. Les premières victimes, dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 novembre 1793, sont des prêtres dont l'âge va de 29 à 81 ans.
D'autres Noyades vont suivre et  se poursuivre après le départ de Carrier en février 1794. Elles toucheront des personnes différentes, hommes, femmes, enfants et s'accélèreront après la débâcle de Savenay (23 décembre 1793).
Jamais un procédé aussi ignoble n'avait été inventé pour se "débarrasser" en masse d'opposants. On parle des Noyades comme d'un crime réel mais de façon intemporelle. A-t-on imaginé l'angoisse et la souffrance de ceux qui en ont été les victimes ? L'obscurité, l'eau qui monte dans les embarcations, la révolte, l'angoisse, l'eau qui envahit les bouches, les corps, les poumons ? La mort enfin avec toute ses souffrances ? Et l'ultime question : Mais qu'est-ce que j'ai fait pour être ainsi traité ?
Le Souvenir Chouan de Bretagne rendra hommage à ces innocentes victimes Dimanche 17 novembre 2013.
-   9 H 30 messe traditionnelle en l'église Saint Clément de Nantes,
- 11 H 30, messe ordinaire en l'église Sainte Croix.
- 12 H 30 Eglise Sainte Croix, exposé devant la chaire de laquelle Carrier annonça la première noyade.
- Vers 13H 15 Jeté de gerbe en Loire depuis le pont Anne de Bretagne.
- Déjeuner au restaurant puis conférence par le Professeur Thierry Piel de l'Université de Nantes (si nombre de participants suffisant). Visite du site de l'ancien Entrepôt des Cafés, le Dachau nantais.
Merci de répondre en vous inscrivant par le mode "Contact"
COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES, dimanche 17 novembre.

Partager cet article

Repost 0

COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES: 1793-2013

Publié le par culture

COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES: 1793-2013

Programme du dimanche 17 novenbre 2013, 220ème anniversaire d'un moyen d'élimination rapide de non-combattants, majoritairement.

D'autres informations suivront.

Partager cet article

Repost 0

PLOUHARNEL, DIMANCHE 3 NOVEMBRE 2013

Publié le par culture

Ce dimanche, à 14 H, rendez-vous pour une balade sur les pas des Chouans. Regroupement devant le musée de la Chouannerie. Cette promenade d'une durée de trois heures est organisée par la directrice de l'Office de Tourisme de Plouharnel avec la participation du Souvenir Chouan de Bretagne. La Guerre de Sept ans, l'invasion par les Anglais, le Débarquement de Quiberon, l'occupation du site par l'armée allemande : la redécouverte d'un site banalisé par le tourisme. Bravo pour la Directrice de l'Office de Tourisme de Plouharnel.

PLOUHARNEL, DIMANCHE 3 NOVEMBRE 2013

Partager cet article

Repost 0