Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gesté (49), Cordelier, Crouzat....Le Retour....

Publié le par culture

 

Connaître le Passé

Le 31 janvier 1794  le général républicain Crouzat (né à Béziers où une rue porte son nom, près de la cathédrale !) se porte sur Gesté dans le Maine Loire. Il est arrêté le 1 février par les troupes de Stofflet et subit une cuisante défaite. Il se vengera sur les bourgs des environs en les détruisant, ainsi que leurs habitants.

Après réorganisation des deux Colonnes Infernales, le général Cordelier attaque Gesté le 5 février, massacre les habitants (trois cents fusillés au château du Plessis) et les autres sur place, met le feu au bourg et à l’église.

Le 20 mars, Cordelier de retour à Gesté termine la destruction et réalise celle du bourg voisin de Tillières.

4 avril retour de Crouzat "..étonné que des colonnes soient passées par là des dizaines de fois et qu’il reste encore à brûler et à tuer.. !" Le 5 avril, à Clisson (Loire-Atlantique) il crée un système de grill pour récupérer la graisse des femmes assassinées. Les estimations les plus basses annoncent au moins 2 mille habitants et résistants tués à Gesté et en bordure. Des Gestois furent tués lors de la Bataille du Mans le 18 décembre 1793 dont un nommé Chiron ; un de ses descendants est organiste à l’église Saint Clément de Nantes ; il faut noter que cette église a eu comme desservant au début du 19 ème siècle l’abbé Panheleux, aumônier du chef Chouan Sol de Grisolles !

C’est mieux vivre le Présent

           geste-pour-scb-2025.JPG"Replâtrée" en 1800, il faut reconstruire l’édifice,les habitants ont besoin de leur église, et après de nombreuses vicissitudes, en 1865, les portes sont ouvertes aux cérémonies après consécration par…..l’évêque du Mans ! De style néo-gothique, c’est l’église que nous voyons sur cette photo. Comme elle a été construite avant 1905, son entretien relève de la Municipalité, qui n’a pas assuré sa tâche, ces dernières années.

Un peu de crépis qui tombe, des vitraux qui cassent, de la végétation qui envahit les chenaux, du zinc qui se perfore, des gouttières qui laissent passer l’eau dans le tuffeau, une municipalité qui décide, au nom du sacro-saint danger pour la population, la démolition -pardon la déconstruction- et voilà une église en danger. Crouzat est de retour, avec des méthodes plus "soft" ! Comme beaucoup d’églises reconstruites après Guerres (de la Révolution) elle est de style néo-gothique, et le maire de Gesté peut écrire que cette église n’ a aucun style, ce qui justifie sa démolition. Avec un tel raisonnement comment se fait-il que le roman n’ait pas détruit le pré-roman qui aurait détruit le mérovingien, lequel roman aurait été détruit par le Gothique qui se serait détruit à chacune de ses évolutions, pour être effacé par le Baroque, et enfin "coffré" par le béton de Le Corbusier ? Stupide raisonnement. Heureusement une courageuse association s’est levée pour défendre son église face à une mairie qui veut réaliser son projet et un épiscopat silencieux. Ah ! s’il s’était agit d’une mosquée, le clergé se serait levé ! On oublie trop souvent qu’une église a une âme, celle de l'Esprit de Dieu et celle des fidèles défunts et vivants qui s’y retrouvent. C’est la différence par rapport à la salle de spectacle où actuellement est dite la Messe.

Quand à préparer l'Avenir...????

geste-pour-scb-2344_edited.JPGVoilà le projet défendu par la mairie. Une construction hybride entre le hall de gare et une tour d’entraînement pour alpiniste.Pourquoi pas ? Et pourquoi pas un clocher base de départ pour la piste de Roller ? Cette colonne tronquée qui fait penser à un symbole maçonnique,  accolée à un clocher dont la symbolique est celle des mains jointes de la prière est une sottise     religieuse. L’aménagement intérieur est celui d’un cirque, l’autel, lieu du Sacrifice de la Messe est au centre de l’hémicycle. Rien à voir avec la réalisation de l’architecte du XIX ème. Par contre si ce projet, Hélas !, devait aboutir, la mairie pourrait alors entamer un vaste projet de reconstruction du centre-bourg , avec ses H.L.M. et ses pavillons individuels qui prendraient la place des rares vieilles maisons subsistant du XVII ème siècle, permettant à quelques uns de profiter, au sens vrai du profit, et accomplissant ce vœu d’Alphonse Allais, humoriste du XIX ème " des villes à la campagne" !

C’était bien la peine que dans l’Ouest, il y a deux cent seize ans, les habitants aillent se faire trouer la peau pour Dieu, leur famille, leur pays, leurs villages !      

Ci-dessous les liens de la défense de l'église

 

www.eglisedegeste.fr/

amndurand@ornage.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0

De la représentativité démocratique ???

Publié le par culture

  Liberté ou MortConnaître le passé.....

 Un bon conducteur dirige son véhicule en ayant toujours un regard sur le rétroviseur afin de réagir en fonction de ce qui se passe devant lui tout en étant vigilant sur ce qui vient de l'arrière.Et lorsqu'il fait une marche arrière c'est toujours en surveillant la partie avant de son véhicule afin de garder une bonne trajectoire. N'est-ce pas ?

Déjà développé dans La Lettre du Souvenir Chouan de Bretagne de mars 2009, il peut-être intéressant de revenir sur le mode des élections dites démocratiques et respectueuses de la volonté du peuple à l'occasion de l'actualité.

Revenons une bonne fois sur la création de l'anarchie qui devait déboucher sur La Révolution.

Louis XVI a convoqué les Etats Généraux pour traiter de la crise financière due aux dettes de l'Etat. Une grande part de cette dette provient du soutien aux "Insurgents" qui créeront les Etats-Unis d'Amérique.Cette dépense est énorme (près d'un milliard de livres-le château de Versailles a coûté 90 millions de Livres, à peu près 250 millions d'€ ou 1 milliard et demi de francs) et a représenté bien plus que l'aide apportée par les Etats-Unis à La France en 1917. C'est son ministre Necker, protestant suisse peut-être franc-maçon, ayant bâti sa fortune en spéculant sur les effets du Trésor Royal et sur les blés tout en prêtant au Trésor Royal, qui va, lors de cette convocation des Etats-Généraux, en modifier la qualité consultative pour en faire, lors du Serment de Jeu de Paume, une assemblée constituante, laquelle va définir les "nouvelles règles du jeu" :

-Le premier cercle d'électeurs doit avoir plus de 25 ans

-Etre domicilié sur son lieu de vote

-Ne pas être domestique ni journalier

-Justifier du paiement d'une contribution directe au moins égale à 3 jours de salaire.

-Les femmes ne votent pas (pouvant être influencées par leur mari).

Sur 28 millions d'habitants, 14 millions avaient plus de 25 ans, 7 millions sont des hommes

mais seulement 4 millions et demi sont citoyens électeurs.Le manque d'engouement pour la choses électorale baisse ce nombre à 630 mille électeurs dont la moitié peut élire ; ainsi 315 mille personnes - moins de 9% de la population - soit 4% de la population active, vont envoyer à la Constituante 759 députés dont 247 francs-maçons ! (Texte affiché à la porte du Grand Palais à Paris lors de l'exposition consacrée à Marie-Antoinette).

Les pressions faites sur les tièdes et les monarchistes les empêcheront de siéger ; le Roi sera condamné à mort par 361 députés (sur 759) soit 47% des députés soit 1,14% des électeurs (315 mille) soit 0,008 pour cent des 4.500.000 citoyens électeurs !!!!

Le Roi de France a donc été condamné à mort par 0,001,2% de la population.

Sont-ce là les valeurs de la République ?

C'est mieux vivre le Présent ....

Les dernières élections ont apporté un mieux: S'il y a eu près de 50% d'abstention dans un vote populaire et des résultats revendiqués comme brillants par les "heureux" élus, en ramenant les chiffres nets à leur nombre brut et si l'on tient compte du fait qu'au moins 10 % des habitants ne sont pas inscrits sur les listes électorales, les résultats sont moins glorieux car ceux qui revendiquent des scores supérieurs à 50 % ne représentent que 20 à 22% de la population et beaucoup moins glorieux si l'on ramène les résultats à chaque parti représenté dans les coalitions de listes dont les leaders, avant de se raccomoder pour les bonnes places, ont passé leur temps à se maudire et à s'exécrer!

Préparer l'Avenir ?????

Partager cet article

Repost 0

Scimus Christum surrexisse a mortuis vere !

Publié le par culture

doc-1 2272 editedOui, nous le savons le Christ est vraiment ressuscité des morts.

Cette phrase est extraite de la Séquence du Dimanche de la Résurrection chantée durant l'Octave de Pâques

Le grand rabbin de Paris, dans une déclaration il y a quelques mois, disait à propos de Jésus-Christ:" Pour les Juifs, il n'y a pas de contradictions formelles avec son enseignement jusqu'à sa mort ; ce qui pose problème ce sont les trois jours après".

Cette croix frappée par la neige, photographiée en bord de route au Temple, en Loire Atlantique, résume la foi des catholiques avec l'image de cet instrument de mort marqué par la Lumière de la Résurrection. Et c'est cette Foi, prêchée et propagée par les missionnaires prédicateurs, tels Louis-Marie Grignon de Montfort dans l'Ouest, entretenue par les prêtres fidèles au Souverain Pontife qui iront pour la plupart, comme les religieuses et les religieux jusqu'au sacrifice de leur vie, jusqu'à tout perdre ; c'est cette Foi enracinée au coeur des plus humbles qui entraînera la révolte contre un système politique intrinsèquement anti-catholique ; car faut-il le rappeler, l'exécution de Louis XVI n'a entraîné aucun soulèvement.

La conscription des 300.000 s'ajoutant aux nouvelles décisions de "chasse au clergé" mettront le "feu au poudre". Mais déjà il y avait eu des prémices dans la région nîmoise avec les assassinats des catholiques par les protestants dès le 15 juin 1790 (600 victimes), à Vannes le 13 février 1791 où deux mille personnes parties pour défendre l'évêque Monseigneur Amelot furent stoppées à Theix par le clergé qui voulait calmer le jeu ; et puis ce soulèvement de trois mille personnes à Yssingeaux dans la Haute-Loire, le dimanche de Pâques 1792, arrêtées par l'armée à l'entrée du Puy en Velay alors qu'elles allaient réclamer un bon prêtre!

Et certains osent dire encore que ce sont les "curés" et les "nantis" qui ont fomenté les soulèvements ! Non, c'est le peuple et au nom de Dieu.

Cela était connaître le Passé.

Bonnes et Saintes Fêtes de Pâques à tous et bonne octave pascale.


Partager cet article

Repost 0