Gesté: La force injuste de la Loi.

Publié le par culture

L'ancien Président de la République, François Mitterrand évoquait en ces termes combien la Loi pouvait être injuste. Cela est régulièrement évoqué sur ce Blog au sujet de la répression des actes, au nom de leurs Libertés, dont ont été victimes ceux dont nous honorons la mémoire, hier Monsieur Le Loup de La Biliais ou Gaudin de La Bérillais ou les Chouans animalisés.

Aujourd'hui c'est toute la procédure engagée par la courageuse Association Mémoire Vivante du Patrimoine Gestois qui est reconnue nulle par le Conseil d'Etat, au bout de 6 mois de procédure (deux heures récemment dans un autre registre ! ).

Les pièces sont communiquées par le bureau de l'Association. La décision du Conseil d'Etat ouvre- t-elle une interrogation sur une forme de jurisprudence ? N'importe quel maire anti néogothique, anti catholique, anti calotin ou d'opinion philosophique opposée va-t-il trouver là un portail grand ouvert à ses délires déconstructeurs ?

Je laisse cette décison à votre réflexion.

Gesté: La force injuste de la Loi.Gesté: La force injuste de la Loi.Gesté: La force injuste de la Loi.

Il y a des maires qui, longtemps après leur retrait de la scène municipale, gardent une image bénéfique de constructeur, restaurateur, préservateur du patrimoine de la commune qui leur a été confiée. Qui ont agi pour le mieux, en gestionnaires passagers d'un bien qui ne leur appartenait pas.

Les deux derniers maires de Gesté, pire que Turreau-Cordelier, auront éradiqué tout le patrimoine ancien du coeur de leur commune.

Le pire est qu'ils ont bénéficié de l'appui objectif du clergé local, évêque en tête !

Gesté: La force injuste de la Loi.Gesté: La force injuste de la Loi.Gesté: La force injuste de la Loi.

Commenter cet article