MARDI 22 JANVIER 1793...

Publié le par culture

Place-Louis-XVI-Paris.JPGCopie-de-Place-Louis-XVI-Paris.JPGLa population parisienne est calme en ce mardi, lendemain de la mise à mort du Roi des français, d'après la presse de l'époque ; les seuls agités étant ceux qui, dans quelques semaines ou quelques mois se retrouveront dans le même état physique que celui dont ils acclament la "chute du tyran".

La place de la Révolution, sur laquelle a eu lieu ce crime - il n'est pas nécessaire d'être royaliste pour appeler ainsi le résultat d'un tel déni de (pseudo) justice - est le nouveau nom de la place Louis XV depuis 1792 qu'il a été décidé de supprimer tous les noms rappelant la superstition ou la féodalité. On va remplacer des noms d'Histoire par des noms souvent pour le moins bizarres.

Donc la place Louis XV a été appelée ainsi de 1748 à 1792.

-Place de la Révolution de 1792 à 1795 (3 ans !).

-Place de la Concorde de 1795 à 1826.

-Place Louis XVI de 1826 à 1830. C'est Louis XVIII qui a pris cette décision en hommage à son frère.

 A l'angle de la place de la Concorde et de la rue Boissy d'Anglas, juste au-dessus de la plaque émaillée actuelle, on peut distinguer, protégé par une plaque en plastique, l'ancien nom. Un nettoyage de la plaque sera peut-être fait un jour, à moins que le conseiller municipal Corbières (à consommer avec extrême modération ; il s'est fâché avec Bertrand qui ne voulait pas donner le nom de Robespierre à une rue) ne la fasse enlever !

En ce mardi 22 janvier 1793, Marie-Antoinette demande à un des municipaux à voir Charles Goret, officier municipal. C'est lui qui, hier, a donné un verre d'eau de vie à Cléry après que celui-ci ait fait un malaise après le repas avec Santerre qui racontait, à sa façon, l'exécution du Roi en se vantant de la manière dont il avait étouffé sa voix par des roulements de tambours.

Charles Goret se rendit chez la reine et trouva toute la famille réunie tristement autour du poêle ; ce sont les cris de la populace qui leur avaient appris la mort de Louis XVI. Goret n'est pas un mauvais diable, il éprouve même de la sympathie: "Madame, vous devez garder vos forces dans l'intérêt de votre famille". Marie-Antoinette lui demanda s'ils seraient autorisés à porter des habits de deuil. Cette requête fut admise et l'autorisation accordée par le Conseil de la Commune.

Par contre, la Convention ne consacre aucune délibération à l'évènement hors du commun arrivé le 21 janvier. Elle décrète pour la recherche de Pâris qui a supprimé un régicide, elle décrète à propos de la panthéonisation de Lepelletier, sur la méthode de rédaction de l'Etat civil, la routine quoi !


Commenter cet article