Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ACTUALISATION DE LA MARSEILLAISE EN FRANCE

Publié le par culture

ILS VIENNENT JUSQUE DANS NOS BRAS EGORGER NOS FILS ET NOS PRÊTRES !

 

Amélioration du score de François Hollande : 336 morts par incompétence !

 

Partager cet article

Repost 0

Yvon NICOLAZIC mis en scène à SAINTE ANNE D'AURAY...

Publié le par culture

Yvon NICOLAZIC mis en  scène à SAINTE ANNE D'AURAY...

Soutenir le Procès en béatification de Nicolazic, le simple paysan de Keranna qui est à l'origine de la dévotion rendue à Sainte Anne, la Mère de Marie, la Grand-mère de Jésus. C'est la raison de ce spectacle.

Ce spectacle son et lumière très bien organisé et mis en scène par l'abbé Frédéric Fagot, ancien conseiller en Histoire du Souvenir Chouan de Bretagne, met en lumière Nicolazic, qui ne demandait rien à personne et fut visité par Sainte Anne, pour restaurer l'antique culte envers la Mère de la Vierge Marie qui fut érigée en Sainte Patronne de la Bretagne.

Il faut voir ce son et lumière attachant qui met en lumière ce paysan à l'origine du plus grand pélerinage de Bretane et un des pkus importants de France.

Je l'ai vu et vous ne serez pas déçus ! L'ambiance est recueillie, comme il faut ; on y retrouve un peu l'ambiance, réussie, de ce que furent les Mystères du Moyen-Age. La mise en scène est excellente et les décors semblent réels ! Quant aux acteurs, tous bénévoles, il n'y a rien à redire !

Partager cet article

Repost 0

TREMEL (22) ÉMOUVANT SURVOL PAR TREGOR DRONE...

Publié le par culture

TREMEL (22) ÉMOUVANT SURVOL PAR TREGOR DRONE...

Il y a un mois, l'église de Trémel, dans les Côtes d'Armor, était victime d'un violent incendie qui, en peu de temps et malgré l'intervention des pompiers, détruisait un bijou du XVIème siècle le 21 juin dernier.

Vu dans le journal Costarmoricain Le Trégor ce survol par un drône de l'église dont ne subsistent que les murs. Une perte majeure pour le patrimoine breton.

Contactée directement ce matin la Maire de Trémel, Madame Thérèse Bourhis, confirme qu'est écartée la cause criminelle de l'incendie ; on s'orienterait plutôt vers une cause électrique : un court-circuit sur le câble d'alimentation des cloches. Madame Bourhis reconnaît la perte irréparable de ce bijou architectural car même si elle est reconstruite à l'identique cette église n'aura plus la même âme forgée par cinq siècles d'imprégnation de foi fervente.

Un système de  financement original est mis en place demandant aux communes avoisinantes de participer à hauteur d'un € donné par chaque habitant. Un € ne représente pas grand chose mais multiplié représente une belle somme.

Partager cet article

Repost 0

17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...

Publié le par culture

17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...

Il y a 180 ans Guillaume Gambert décédait à Elven, 7 jours avant ses 66 ans. Né le 24 juillet 1770 au moulin de Kerfily (en bas du château) il est le quatrième de six enfants (deux filles et quatre garçons) ; il était entré en Chouannerie dès 1793 et retourné chez lui pour éviter la répression. Vu son caractère religieux on peut supposer qu’il fit partie de ces Révoltés qui dès le 13 février 1791, au nombre de trois mille, se rassemblèrent entre Theix et Vannes afin d’aller prendre la défense de l’Evêque de Vannes, Monseigneur Amelot, qui, n’ayant pas prêté serment à la Constitution civile, était menacé d’expulsion. Les Dragons étaient venus de Lorient pour mater la rébellion mais c’est surtout le clergé, dont le Recteur de Theix l’abbé Dorso, qui avait persuadé les paysans de s’en retourner chez eux.

Son jeune frère, Joseph, capitaine de compagnie, né le 27 avril 1773, sera tué le 18 août 1794, près de Panistrel, à l’âge de 21 ans, lors d’une échauffourée avec les Bleus qui auraient dépecé son corps.

Guillaume, Chef de bataillon des Chouans d’Elven sera de toutes les campagnes de la Chouannerie. Les bois de Saint Bily (chapelle dans laquelle est enterré l’Evêque de Vannes saint Bily tué dans son ermitage par les envahisseurs Vikings vers 919) sont le site de repli favori. De là il rayonne sur tout le pays morbihannais : il sera à Quiberon en 1795 près de Cadoudal, à la Bataille du Pont du Loc’h le 25 janvier 1800, à Penmur pour la victorieuse bataille de Muzillac le 10 juin 1815 et à Auray pour une victoire en demi-teinte les 25 et 28 suivants.

En 1818 il a été fait Chevalier de l’Ordre royal de Saint Louis par Le Comte d’Artois, Lieutenant-général du Royaume, à la suite de la demande faite le 1er octobre 1812 par Edmé Le Paige de Bar (qui avait été nommé colonel par Georges Cadoudal) comme « le prix du à ses services constants et continuels et comme témoignage du à sa bravoure, à sa constance et à sa loyauté ».

Elu maire à la Restauration il sera fait Grand Voyer pour les communes d’Elven le 28 novembre 1825. Le Grand Voyer est celui qui est en charge des routes royales et de l’aménagement urbain. Il occupera cette charge jusqu’à sa mort.

Dans le presbytère d’Elven, son visage a été sculpté par l’abbé Gaudin en 1896. En vis à vis figure le visage de Perrine Guimarho « sainte » locale ayant vécu toute une vie de charité, de dévouement et de piété morte âgée de 72 ans le 15 janvier 1729. Lors du transfert du cimetière vers le site actuel son cercueil fut ouvert et les témoins constatèrent que son corps était intact. En 1903 la tombe doit être déplacée ; le cercueil est ouvert et, stupéfaction, il n’y a plus aucune trace du corps !

Après l’Assemblée générale de notre Association du samedi 2 juillet, nous avons fait un circuit qui nous a mis sur les pas de Guillaume Gambert en allant nous recueillir sur sa tombe. Puis ensuite les incontournables tours de l’Argoët et leurs deux escaliers hélicoïdaux sur 45 mètres de haut.

17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...
17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...
17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...
17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...

Nous avons terminé notre périple en rendant hommage à l’abbé Pierre Coëdelo assassiné en haine de la foi le 23 octobre 1795, après qu’il eut célébré la Sainte messe. Il avait 36 ans. Il fuyait quand il fut lâchement abattu par les Bleus alors qu'il emportait les Saintes Espèces qui furent profanées par les soudards.

Notre journée s’acheva par le cidre de l’amitié pris près de la croix qui marque le lieu de son martyre (en réalité à une vingtaine de mètres).

Le Vice-président  du Souvenir Catholique en Languedoc était venu avec le drapeau de cette association qui, depuis 2001,  nous honore de sa présence presque chaque année. Un Chouan breton exilé en Provence !

 

17 JUILLET 1836, LE CHOUAN GUILLAUME GAMBERT S'EN EST ALLE...

Partager cet article

Repost 0

14 JUILLET, c'est le jour de rappeler :

Publié le par culture

UN MENSONGE MUSICAL basé sur un plagiat et un vol: l'Opéra d'Esther de  Jean-Baptiste Grisons. Le texte, dont certains passages sont d'actualité, est le fruit de la lecture d'affiches appelant à un risque d'invasion d'Emigrés voulant rentrer chez eux et restaurer la politique de leurs pères.

UN MENSONGE HISTORIQUE : La Bastille n'a pas été "prise", elle s'est rendue sur l'ordre de son Gouverneur : Bernard Jordan de Launay (qui n'avait peut-être pas la force de caractère nécessaire pour occuper ce poste) qui ne voulait pas faire couler de sang. Emmené à l'Hôtel de Ville il sera lynché par la foule tué de plusieurs coups de poignards ; sa tête sera découpé au coutelas par un boucher (maréchal-ferrant, soldat).

GLORIFICATION D'UN ASSASSINMathieu Jouve Jourdan est le nom de ce boucher. Ce dernier exerce une brutalité et un mode favori d'assassinat qui lui vaudront le surnom de "Coupe-tête" ; la sienne tombera enfin dans la sciure le 27 mai 1794. Non pas à cause de ses crimes mais parcequ'il avait dépassé les bornes en arrêtant les membres du Tribunal criminel du Vaucluse. Parmi  ses nombreux crimes il y a l'organisation des Massacres de la Glacière à Avignon (octobre 1791, 60 assassinés).

UNE VERITE HISTORIQUELa Bastille est synonyme du commencement d'une ère de terreur qui n'en porte pas encore le nom.

LA CREATION D'UNE ERREUR : La Fête Nationale n'est pas l'anniversaire de la Reddition de la Bastille mais celui de la Fête de la Fédération qui normalement marquait la fin de la Révolution le Roi ayant accepté les réformes proposées (imposées serait plus juste) par l'Assemblée Constituante.

Il est regrettable de voir sur des sites sérieux figurer ces deux mensonges, fête de la prise de la Bastille!

JACQUES CATHELINEAU décède le 14 juillet 1793 ; le même jour décède dans un duel le ferblantier et Commandant Meuris responsable des troupes qui ont bloqué, à Nort sur Erdre, les troupes du même Cathelineau et peut donc être considéré comme le responsable de l'attaque de Nantes le 29 juin, durant laquelle Cathelineau fut blessé !

LES MASSACRES DES VANS, en Ardèche

ARTICLE DE JUILLET 2015

Partager cet article

Repost 0

HOMMAGE à MONSEIGNEUR de HERCE et aux prêtres vitimes de la révolution...

Publié le par culture

HOMMAGE à MONSEIGNEUR de HERCE et aux prêtres vitimes de la révolution...
HOMMAGE à MONSEIGNEUR de HERCE et aux prêtres vitimes de la révolution...

Un peu moins de trente fidèles pour rendre hommage en ce 221ème anniversaire de la messe célébrée par Monseigneur Urbain-René de Hercé, à peu de distance, le dimanche 28 juin 1795.

Non prévue dans le programme des évènements mémoriels du Souvenir Chouan de Bretagne, cette messe a été célébrée à la suite d'une idée émise par le Recteur-doyen de Carnac le Père Jérôme Sécher. Impossible de refuser une telle invitation.

La joie toute catholique se lit sur le visage de ces prêtres et la satisfaction sur le visage du servant de messe.

Sur le plan organisation tout avait été prévu par Vony, sacristine de la chapelle, qui, avec son mari, assure la préservation et l'embellissement du lieu de culte qui, grâce à eux, vit ! : fleurissement, entretien et décoration.  Qu'ils en soient remerciés et félicités.

La messe a été célébrée dans le Rit traditionnel par l'abbé Amaury Brillet vicaire de Saint Patern de Vannes qui a bien rappelé, dans son homélie, le sens du sacrifice accepté totalement par Monseigneur de Hercé, Evêque de Dol, et les prêtres qui l'accompagnaient, préférant rester à Quiberon, après la défaite de la bataille, pour assurer leur ministère, plutôt que de se rembarquer et de fuir. En sachant le  risque de tout perdre, dont la vie.

Samedi, après l'Assemblée Générale du Souvenir Chouan de Bretagne, nous évoquerons, sur le lieu de son martyre, le souvenir de l'abbé Pierre-Marie Coëdelo, un autre Confesseur de la foi.

HOMMAGE à MONSEIGNEUR de HERCE et aux prêtres vitimes de la révolution...

Partager cet article

Repost 0

ANNONCE RAPIDE POUR SAINT COLOMBAN 56.

Publié le par culture

ANNONCE RAPIDE POUR SAINT COLOMBAN 56.

Idée émise par le Recteur-doyen de Carnac, le Père Jérôme Séchér, il y a quelques jours, idée finalement mise en route rapidement, une messe sera célébrée MARDI 28 JUIN A 11 H en la chapelle de Saint Colomban à CARNAC en hommage à MONSEIGNEUR RENE-URBAIN de HERCE qui dit une messe à proximité le 28 juin 1795 et dont nous avons rappelé le souvenir Dimanche 28 juin 2015.

C'est l'abbé Amaury Brillet, Vicaire de Saint Patern, qui célèbrera la messe comme la célébrait  Monseigneur de Hercé.

Comme l'an dernier l'offrande de quête sera entièrement remise à la sacristine pour cette chapelle qu'elle et son mari entretiennent si bien et avec enthousiasme.

Nous y chanterons les textes en grégorien et terminerons par le cantique à Saint Colomban dont le dernier couplet peut être dédié aux gens qui pensent diriger la France:

  • Veuillez donner, Saint très puissant,
  • Aux faibles d'esprit la clarté,
  • A votre peuple confiant
  • Dans le Ciel, la félicité.

 

 

Partager cet article

Repost 0

TREMEL : CATASTROPHIQUE INCENDIE, CE QUE VOUS NE VERREZ PLUS.....

Publié le par culture

TREMEL : CATASTROPHIQUE INCENDIE, CE QUE VOUS NE VERREZ PLUS.....

En cliquant sur le lien ici, découvrez, grâce à l'excellent site Info Bretagne,  le riche intérieur de l'église, la statuaire, les vitraux, les sablières qui ont disparu dans l'incendie de mardi en fin d'après-midi et que nous ne verrons jamais plus. Seuls ont été sauvés les éléments qui se trouvaient dans la sacristie, en particulier l'orfèvrerie dont une très belle croix de procession.

Monseigneur Denis Moutel, évêque de Saint Brieuc (natif d'Ancenis) a fait part de son émotion à Madame le Maire de Trémel. L'église était ouverte tous les jours; la messe était célébrée tous les deux mois.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

ENCORE UNE DÉMONSTRATION DE LA BÊTISE VANDALE...

Publié le par culture

ENCORE UNE DÉMONSTRATION DE LA BÊTISE VANDALE...

Le 28 juin 2000 l'artiste sculpteur Jakez Goyat, avec l'aide d'une grue de levage fournie par les Etablissements Chamaillard, de Bignan, installait, sur un délaissé du Conseil Général du Morbihan un monument en granite de Bignan comémorant la Bataille du Pont du Loc'h, à proximité dudit pont. La Bataille du Pont du Loc'h, 25 janvier 1800, vit la victoire des Chouans qui eurent 250 tués. Pour les Bleus le nombre tournerait aux alentours de 700 (petite erreur dans le texte gravé sur le monument que nous appelons familièrement : "Le Caillou".

Il était là, témoin d'une page d'Histoire, dans un site calme à l'écart de la grande route Vannes Pontivy.

Trop calme pour exciter, sans risques, quelque courageux vandale qui caillassa le Sacré-Coeur en pâte de verre rappelant le scapulaire que les Chouans portaient sur leur poitrine.

Cette matérialisation de la bêtise humaine et lâche s'est passée vers le début d'août 2015 et a été découverte le 6 août. Malgré nos efforts de communication le témoin n'a su à qui s'adresser sinon à la mairie de Locmaria-Grand Champ auprès de Madame le Maire qui a signalé le fait aux gendarmes de Grand Champ. Ceux-ci se sont rendus sur place. Personne n'a eu l'idée de contacter la Mairie de Grand Champ où le SCB est connu.

Une réunion organisée à Coëtcandec samedi dernier a été l'occasion pour qu'enfin l'information soit transmise à un Administrateur du Souvenir Chouan de Bretagne qui en a prévenu son président.

Sur les lieux ce matin, après contact avec Madame le Maire de Locmaria et avoir constaté les dégâts, plainte a été déposée auprès de la Gendarmerie de Vannes pour " Dégradation ou détérioration de bien culturel exposé par une personne effectuant une mission d'intérêt général, et détérioration d'un monument exposé à titre définitif sur un terrain appartenant au Conseil général et appartenant à une Association dont je suis le Président".

Les services de la justice ont certes d'autres occupations mais il fallait marquer le coup. Nous allons réparer rapidement et couler un nouveau coeur en pâte de verre.

Noël Stassinet

ENCORE UNE DÉMONSTRATION DE LA BÊTISE VANDALE...ENCORE UNE DÉMONSTRATION DE LA BÊTISE VANDALE...

Partager cet article

Repost 0

TREMEL, COTES D'ARMOR. QUELLE TRISTESSE !!!

Publié le par culture

TREMEL, COTES D'ARMOR. QUELLE TRISTESSE !!!

Ce bijou du XVIème siècle a été entièrement détruit par le feu. Adieu aux vitraux d'origine et à son mobilier classé. L'église Notre Dame de la Merci avait déjà été la proie des flammes à la fin du XVIème siècle.

 

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>