Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'Histoire Vraie : C'EST MAINTENANT !!!

Publié le par culture

Succès à Nantes le 29 janvier, Succès à Rennes, hier vendredi 12 avril, de nombreuses inscriptions pour MERCREDI 17 AVRIL à Grand Champ dans le Morbihan dans le pays de la Chouannerie, il faut pulvériser le succès pour la dernière conférence de Reynald Secher et Philippe de Villiers en Bretagne !

Chaque conférence a réuni plus de 500 auditeurs.

L'Espace 2000 - Célestin Blévin, du nom de l'ancien maire qui nous avait apporté son soutien efficace en 2000 pour la commémoration de la Bataille du Pont du Loc'h (victoire des Chouans de Georges Cadoudal), peut accueillir de 500 à 1300 personnes.

Un moment rare d'Histoire remise à l'endroit, racontée avec maestria et savoir par deux conférenciers, historien et écrivain de talent !

Présentation par Noël Stassinet, Président du Souvenir Chouan de Bretagne, qui fait un rappel de ce que fut la Chouannerie.

La Vérité :  C'est Maintenant !

Contact : 06 08 42 16 58, 02 97 47 80 39, 06 14 04 79 83, 02 97 74 83 45

image0-copie-4


Partager cet article

Repost 0

DEUX RENDEZ-VOUS D'HISTOIRE CETTE SEMAINE :

Publié le par culture

Jeudi 11 avril, dans les salons de l'Horticulture à Nantes:

1-affiche-Inner Wheel Photo shopVENDREDI 12 AVRIL à RENNES :

Image-3.png

Partager cet article

Repost 0

SAMEDI 13, DIMANCHE 14 AVRIL, INAUGURATION DE L'ORGUE DE SAINT CLEMENT DE NANTES

Publié le par culture

Organistes-Saint-Clement.jpgAprès 11 mois d'un silence dû à de nécessaires travaux de restauration, l'orgue Debierre de l'église Saint Clément de Nantes (1891-1893) va, sous les doigts experts de son organiste titulaire Nicolas Daviaud (au centre sur la photo) et des co-titulaires Jeanne Chicaud et Henri Ménanteau, faire entendre toutes ses sonorités - beaucoup de jeux étaient "en panne" - lors du  concert inaugural qui aura lieu Samedi 13 et dimanche 14 avril prochain.

La bénédiction de ce bel instrument sera donnée par Monseigneur Jean-Paul James, évêque de Nantes, lors de la messe de 11 H 15, dimanche. L'après-midi concert par l'organiste titulaire de la cathédrale de Soissons, Vincent Dubois-natif de Saint Brieuc-de renommée internationale.

En cliquant sur ce lien vous aurez toutes les informations utiles sur cet évènement religieux et musical.

L'église saint Clément dont la construction se fit de 1841 à 1875 (consacrée en 1890) se situe à peu près à l'emplacement de l'ancienne église du XIIIème siècle.

Elle eut comme vicaire en 1810 l'abbé Panhaleux (ou Panhéleux) ancien aumônier du grand chef Chouan Louis-Charles de Sol de Grisolles (né à Guérande en février 1761).

Un beau week-end musical, assurément !

Partager cet article

Repost 0

6 avril 1793 : MENTEURS, PARJURES ET HORS LA LOI !

Publié le par culture

Décret du 20 janvier 1793: Décret de la Convention autorisant le Conseil exécutif provisoire à répondre à Louis que la Nation française, aussi grande dans sa bienfaisance que rigoureuse dans sa justice, prendra soin de sa famille et lui assurera un sort convenable.

Décret du 6 avril 1793 : Décret qui met en état d'arrestation tous les individus  de la famille des Bourbons et constitue prisonniers ceux qui sont au Temple.

Voilà ce que la Convention, dans sa grande bienfaisance, appelle "prendre soin" de la famille de l'ancien roi ! 

§§§

Décret pour la formation d'un Comité de Salut Public:

La Convention Nationale décrète:

Art.1/: Il sera formé, par appel nominal, un Comité de Salut Public composé de neuf membres de la Convention.

Art. 2/: Le Comité délibérera en secret ; il sera chargé de surveiller et d'accélérer l'action de l'administration confiée au Conseil  exécutif provisoire dont il pourra même suspendre les arrêtés lorsqu'il les croira contraires à l'intérêt national, à la charge d'en informer, sans délai, la Convention nationale.

Art. 3/: Il est autorisé à prendre, dans les circonstances urgentes, les mesures de défense générale intérieure et extérieure et les arrêtés signés de la majorité de ses membres délibérant, qui ne pourront être au dessous des deux tiers et seront exécutés immédiatement par le Conseil exécutif provisoire.

Art. 7/: Ce Comité n'est établi que pour la durée d'un mois.( Il va durer en réalité 17 mois !)

Ce Comité a été créé à l'instigation de Barère qui clamera à la Convention: "en présence des conspirations flagrantes, on a senti la nécessité de recourir momentanément aux autorités dictatoriales, à des pouvoirs supra-légaux". Et : "Qu'avez-vous à craindre d’un comité responsable, toujours surveillé par vous, n’édictant pas de lois, ne faisant que presser l’action des agents du pouvoir exécutif ? Qu'avez-vous à craindre d’un comité qui ne peut agir sur la liberté des simples citoyens, mais seulement sur les agents du pouvoir qui seraient suspects ? Qu'avez-vous à craindre d’un comité établi pour un mois ?"

Ce premier Comité est présidé par Danton et composé de : Barère (Htes-Pyrénées), Bréard (Chte Infér.), Cambon (Hérault), Debry (Aisne), Delacroix (Eure et Loir), Delmas (Hte Garonne), Guyton-Morveau (Côte d'Or), Treilhard (Seine et Oise).

Ils ont un point commun : ils sont régicides, avec un très léger doute pour Treilhard. Danton, Barère, Cambon, Delacroix sont prévaricateurs. Rien de bien nouveau pour ceux qui leur succèdent 220 ans plus tard, malgré une grande déclaration  au Bourget :" La démocratie plus forte que les religions et la Finance !"

Depuis le 4 avril, le nouveau Président de la Convention est Jean-François Delmas, député de la Haute-Garonne, régicide et Maratiste, membre du Comité de Salut Public. Il mourra d'une crise de folie en 1798.

Partager cet article

Repost 0

RECHERCHE MORT OU VIF, Paris 3 avril 1793.

Publié le par culture

Charles-François du Perrier du MouriezEn ce mercredi 3 avril 1793 la Convention déclare le général  Dumouriez (Charles-François du Perrier du Mouriez 1739-1823) traître à la patrie, le met hors la loi, autorise tout citoyen à lui courir sus, et promet une récompense de 330.000 Livres à ceux qui s'en saisiront et  le ramèneront à Paris mort ou vif !

Le Far West avant l'heure !

Le général du Perrier du Mouriez, qui se fait démocratiquement appelé "Dumouriez" a joué avec des allumettes et a mis le feu ; il a été aux côtés des Girondins (même s'ils ne portaient pas encore ce nom) pour amoindrir l'autorité de Louis XVI, lui retirer sa Garde Constitutionnelle. Il est allé se battre aux frontières, a découvert la vie parisienne révolutionnaire avec le recul donné par l'éloignement. Finalement, après avoir cherché à marcher sur Paris pour libérer la Famille Royale de sa prison du Temple, ses troupes ne le suivant pas, il tourne casaque et avec ses officiers - accompagné (de force) de quatre commissaires de la République Camus, Bancal des Issarts, Lamarque, Quinette et du ministre de la Guerre Beurnonville (les sauvant de la Terreur) - passe aux Autrichiens. Ces cinq membres de la Convention étaient venus convaincre Dumouriez de venir s'expliquer devant elle de ses récents échecs sur le champ de bataille (Neerwinden) ; le général préféra changer d'air.

 

Autre décret, différent:

-Décret qui autorise une coupe de baliveaux dans la forêt de La Braconne (forêt ci-devant royale) pour les forges de Ruelle.

Ce simple décret, assez anodin, révèle un aspect méconnu de la révolution dont j'ai eu l'occasion de parler à La Roche-Bernard : la déclaration de guerre à l'Europe nécessite un effort particulier pour la logistique. Il faut des canons, des boulets, des fusils, des balles, des boutons donc des fonderies plus nombreuses que celles existant. Hors tout ce que Colbert avait intelligemment planifié dans la coupe des bois et le traitement des forêts va être annihilé par les Jacobins parisiens. Ce qui va se passer dans la forêt de La Braconne (en Charente, entre Angoulême et La Rochefoucauld) est ce qui ve sa passer dans la forêt de Vezin, de Paimpont, de Camors etc... Pour faire du charbon de bois afin d'alimenter les fonderies, n'importe quel bois va être utilisé, l'écorce pour tanner va aller au feu, le hêtre pour les sabots aussi, privant de tâche tous les travailleurs des bois ; ce qui va donner de la main d'oeuvre supplémentaire à la Chouannerie. En coupant les baliveaux, futur arbre de futaie au milieu d'un taillis,  on va supprimer des bois de charpente ou de mâture. Tout ce que Colbert avait réalisé pour la gestion intelligente des forêts et leur exploitation savante, va être brisé par les précurseurs de nos énarques du XXIème siècle. Les forêts bretonnes, entr'autres, en gardent les stigmates. La révolution, catastrophe écologique !

Partager cet article

Repost 0

VEUILLEZ NOTER DANS VOTRE AGENDA...

Publié le par culture

1-affiche-Inner Wheel Photo shop

Guillotine, exécutions sommaires, fusillades, noyades comment, dans un pays qui se prétend un exemple de civilisation, un système politique inventeur des "Droits de l'Homme", a-t-il pu bafouer de façon aussi outrancière et barbare la liberté des personnes, leur liberté de penser, leur droit à la vie ?

Le Club Inner Wheel est la branche féminine du Rotary. Il organise de nombreuses conférences sur des thèmes divers. Ce soir, 11 avril, sur les Guerres de l'Ouest.

Partager cet article

Repost 0

SCIMUS CHRISTUM SURREXISSE, A MORTUIS VERE*...

Publié le par culture

 

*Nous le savons, le Christ est vraiment ressuscité d'entre les morts.

Il a vraiment été crucifié, sur le bois de la croix (qui est un instrument de mort réservé aux esclaves par les romains, les juifs mettant à mort par la lapidation) et ressuscité d'entre les morts le troisième jour comme l'avait annoncé le prophète Isaïe, HUIT siècles avant les faits.

Que certains n'y croient pas est simplement dommage pour eux. Que certains n'y croient plus est encore plus triste. Ainsi l'autiste qui règne sur son vatican parisien, l'Elysée ; même un Blog laïque s'étonne du silence de l'actuel président qui salue les musulmans à l'occasion d'une de leurs fêtes et oublie la religion encore majoritaire, à la base de la culture de la France, (et de la sienne), en cette Fête de Pâques.

Belles et Saintes Fêtes de Pâques à tous. N'oublions pas que, par décision d'un pouvoir totalitaire et n'écoutant pas, déjà, leurs plaintes, les Révoltés en étaient privés il y a 220 ans.

 

Partager cet article

Repost 0

VENDREDI SAINT, 29 MARS 2013...

Publié le par culture

1-image0.jpgIl y a 1980 ans, un dossier criminel a été refermé par le Sanhédrin et les Romains occupant la Palestine, comme le disait le célébrant à l'issue du Chemin de Croix aujourd'hui. Celui qui était "l'empêcheur de tourner en rond" des puissances d'argent et des plaisir frelatés a été accroché au bois de la croix et mis à mort.

La mise au tombeau a été faite et la pierre roulée devant. Le petit monde va pouvoir reprendre ses jeux habituels.

1-Juillet Aout 2011 031Cette superbe mise au tombeau de l'église de Moissac rappelle cette scène finale de la mort sur la croix du Sauveur.

Mais cette croix de chemin frappée par la neige permet d'apercevoir sur l'instrument de mort l'éclat de la Résurrection. A part la Mère du supplicié, qui peut bien croire que cette affaire n'est pas terminée ?

Et pourtant il y aura d'autres tentatives dont une, en particulier, entre 1792 et 1797. et certainement les Révoltés ont souffert et douté ; comme d'autres, même à l'époque actuelle.

Mais Qui a le maître mot ?

 

Partager cet article

Repost 0

DE LA RéSONANCE DU CREUX....

Publié le par culture

En espérant que ce lien ne salira pas ce Blog de la résistance Chouanne !

Liberté ou MortDécouvert par hasard et ne voulant pas garder égoîstement cette information je m'empresse de vous la faire partager.

C'est du BHL sous un autre nom, le type de penseur qui écrit et parle en ignorant ses dates : oui cette devise est bien de 1793 et non de 1848 !

Vous allez découvrir un texte assez surréaliste lors d'une réunion de nos "amis" de la Franc-maçonnerie.

Il faut leur reconnaître qu'ils sont plus nombreux - donc plus motivés - que pour les réunions du Souvenir Chouan de Bretagne.

Bonne lecture.

Partager cet article

Repost 0

25 mars 1793 : LES REVOLTES ATTAQUENT LAMBALLE

Publié le par culture

PHOTOS-DE-lAMBALLE-007.jpgLe soulèvement s'accentue. Après Savenay, Saint Etienne de Montluc, Guérande, Vannes, La Roche Bernard, les diverses échauffourées en plusieurs lieux, après Pluméliau, Pontivy, Guéméné sur Scorff, Josselin, Rochefort en terre, Coëtmieux, Moncontour, Bréhand, Pommeret où les Bleus ont perdu un homme, c'est aujourd'hui l'attaque de Lamballe et le regroupement au pied de l'église ; mais pour peu de temps. Inférieurs en nombre, les Révoltés sont obligés devant 300 Gardes nationales (ou gardes nationaux) de se replier, perdant une douzaine de combattants.

Il ne semble pas que Amateur de Boishardy ait été présent sinon les choses se seraient déroulées autrement.

Les Bleus vont activement rechercher les coupables. Une trentaine de futurs Chouans sont arrêtés et 7 guillotinés.

Cette répression, disproportionnée par rapport aux actes, va apporter un calme momentané. Même maintenant, 220 ans après, personne n'est irrité par la férocité de la répression. 

Partager cet article

Repost 0