VICTIMAE PASCHALI LAUDES

Publié le par culture

Louanges à la Victime Pascale.

Il faudra attendre l'application du Concordat en avril 1802 pour que les Chouans puissent enfin chanter, sans crainte, le Christ ressuscité. Et il en est encore pour nier l'aspect anti-catholique de la Révolution !

Si, en effet, les mêmes parlent de l'accalmie de la persécution sous le Directoire, c'est faire preuve d'une belle faculté d'oubli ; c'est oublier, parmi tant de victimes le Bienheureux Pierre-René Rogues arrêté le 24 décembre 1795 et guillotiné à Vannes le 3 mars 1796, canonisé le 10 mai 1934, jour où il est fêté.

Fêter le Christ ressuscité, c'est rendre évidente la coupure  entre le judaïsme et le Christianisme comme le dit le Grand Rabbin de France Gilles Berheim (successeur du Grand Rabbin Joseph Sitruk) au journal "Le Monde" le 26 juin 2008: "Dans le judaïsme, un libéral est quelqu'un qui suit moins qu'un juif orthodoxe les commandements juifs et ce n'est pas mon cas....Pour moi le dialogue Judéo-Chrétien est une discussion pied à pied sur la Résurrection, la Christologie. Mais le fait est que beaucoup de rabbins pensent encore que Jésus est un hérétique qui méritait la mort... Sur les trente trois premières années de Jésus, il n'y a rien d'irréparable entre Juifs et Chrétiens ; ce sont ses deux derniers jours et après qui nous éloignent pour toujours ! ". Photo-064.jpg

Nous n'aurons pas fini de voir de telles caricatures comme celle-ci parue dans Mariâne N° 36 du 23 février 2008. Cet article concernait un Bosniaque arrêté dans son pays avec plus de 6 G d'alcool dans le sang. Il aura fallu que le dessinateur frôle la méningite aigüe pour arriver à faire un amalgame blasphématoire avec Jésus-Christ lorqu'il institua l'Eucharistie !

 

 

Regardez bien la légende:"Buvez, ceci est mon sang" "Le record reste à Jésus, 12 G/litre". Photo 064-copie-1

Reconnaissons que le dessinateur prend des risques insensés; il risque de se retrouver avec un "curé" en soutane qui vienne se faire exploser devant sa porte !

Il n'aura pas à prendre de risques identiques avec les israëlites parcequ'ils n'ont pas de sacrements mais des rites, ni avec les musulmans qui n'ont pas non plus de sacrements et en plus ne boivent pas d'alcool.

On ne pourra donc pas tester le courage graphique du caricaturiste ! Dommage !

 

BELLE OCTAVE PASCALE A TOUS.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article