THE AMERICANS AND WEST'S WARS.

Publié le par culture

Le titre de cet article, en bon ou mauvais anglais, se veut un clin d'oeil à l'article précédent.

En effet, si les américains vont nous proposer à la mi-février un film  DVD sur la guerre de la Vendée, il faut se souvenir que quelques uns sont informés sur ce que fut la "bienheureuse" Révolution dite française. Et, parmi ces quelques uns, un groupe de 42 qui, après leur pèlerinage pour la Pentecôte en 2009, de Paris à Chartres, vinrent dans l'Ouest découvrir les lieux des soulèvements où ils furent  reçus par le Souvenir Chouan de Bretagne et accompagnés par notre Association durant leur séjour du 3 au 5 juin.

Le point de rendez-vous était fixé à Sainte Anne d'Auray où nous prîmes tous ensemble le déjeuner au restaurant "La Boule d'Or", le patron gardant son calme malgré les trois heures de retard.

The-Remnant-C-des-Martyrs-2009.jpg 

Le départ se fit pour le Champ des Martyrs d'Auray-Brec'h où leur fut expliquer l' historique du lieu et la Chouannerie. Leur aumônier ainsi que leur Professeur d'Histoire parlaient très bien le français, ce qui fut d'un grand secours pour leur expliquer que si les Guerres de Vendée étaient connues, il était bon qu'ils sachent que le même sort se préparait pour le Morbihan ; heureusement il y eut la chute de Robespierre.

The-Remnant-GROUPE-AURAY-2009.jpgPhoto du groupe sur les marches de la chapelle du Champ des Martyrs.

La presse (Ouest-France et le Télégramme) couvrit bien cet évènement qui surprenait un peu dans ce coin de Bretagne où, hélas, les autochtones ignorent cette page de leur histoire ou la connaissent de façon déformée.

Après la messe célébrée par leur aumônier selon la forme extraordinaire du rit romain en la chapelle des soeurs de la Sagesse, où la soeur Supérieure nous avait reçus, ce fut l'heure de la séparation avant de se retrouver le lendemain.

The-Remnant-dans-l-Ouest-2009--9-.JPGJeudi 4 juin, rendez-vous à La Chabotterie où nous fûmes reçus par le directeur et son équipe, l'interprète de l'Historial étant venue pour la visite du Logis qui intéressa vivement nos globe trotters qui n'avaient encore jamais vu une aussi belle habitation, meublée avec un goût exquis. James Bogle of Gilmorehill, descendant de Marie Stuart (venu de Londres en 2006 pour les Commémorations Charette à Nantes) présenta à son tour les causes et le climat révolutionnaire aux origines du soulèvement de l'Ouest et des deux tiers de la France.

Le déjeuner, sous forme de buffet, fut servi par le restaurant "La Fine Gueule" des Lucs sur Boulogne, sous les ombrages de La Chabotterie. A cette occasion, nos américains découvrirent avec ravissement un excellent rosé de Mareuil, qu'ils préférèrent rapidement à leur boisson nationale à base de cola et autres substances inconnues.

The-Remnant-dans-l-Ouest-2009--17-.JPG

Photo de groupe devant la croix de Charette avec explication du lieu et départ pour Les Lucs sur Boulogne où nous étions attendus par notre interprète pour la visite du Mémorial puis de l'Historial. L'aumônier de nos surprenants visiteurs éprouva le spirituel besoin de célébrer la messe en la chapelle des Martyrs du Petit Luc, ce qui pour lui était naturel ; il ne connaissait pas les arcanes politico-religieux. Mais bientôt tout fut arrangé, le maire d'accord, le curé l'était aussi, acceptant même le prêt des ornements sacerdotaux. Le tout en urgence mais le résultat combien satisfaisant en voyant leur recueillement en ce lieu sacré.

Le lendemain, vendredi 5 juin, le rendez-vous était fixé à 10 H devant l'abbatiale de Saint Florent le Vieil. A 11 H, nos touristes Chouans étant enfin arrivés, les  journalistes quelque peu impatientés ayant fait leur ouvrage, il fut possible d'expliquer la Bataille de Cholet, le passage de la Loire, la "Virée de Galerne", la bataille du Mans, l'extermination de Savenay et le début du Génocide dont allait leur parler Reynald Secher nous recevant pour le déjeuner à La Chapelle-Basse Mer. Au dernier moment, ils voulurent se recueillir sur la tombe de Jacques Cathelineau, ce qui fut possible après maintes péripéties. Mais ils étaient tellement sympathiques et assoiffés de connaissances qu'il était difficile de leur refuser quoi que ce soit !

Enfin après une ultime photo pour laquelle il ne fut pas possible de rameuter tout le monde, l'autocar, et ses passagers enfin réunis, prit la route de La Chapelle.

The-Remnant-dans-l-Ouest-2009--5-.JPG

Reynald Secher avait prévu un généreux buffet accompagné par quelques boissons locales, sans coca ni cola, qui furent appréciées par ces visiteurs venus d'outre-Atlantique pour découvrir les pages cachées, par nos institutions, de l'Histoire de France.

Un article très sympathique, dans l'édition locale de Ouest-France, rapporta cette visite qui irrita fortement le maire de la commune qui n'en avait pas été, volontairement, informé. Il aurait pu être choqué par le Sacré-Coeur qu'arboraient ces pèlerins d'un genre nouveau.

42-americains-LA-CHAPELLE-MER.jpg

Là se termina le rôle d'informateur du Souvenir Chouan de Bretagne après ces trois journées de promenade sur les lieux de mémoire d'une partie de l'Ouest soulevé au nom de ses libertés, y compris la Liberté Religieuse. En attendant maintenant de recevoir des groupes bien de chez nous aussi désireux de culture historique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chouanne du 3ème millénaire 21/01/2012 12:29

Ce fut une bonne chose en effet, et notons que le SCB est la première association à avoir organisé une visite si développée pour un groupe de touristes américains dont on peut envier l’intérêt pour
l'histoire de notre pays. Ce qui est remarquable c'est qu'ils ont saisi le parallèle entre les évènements de la Vendée Militaire et la Chouannerie partout ailleurs en France, où les hommes
défendaient les mêmes causes. Si les archives se font plus rares en pays chouans, nous en savons assez pour dénoncer les mêmes persécutions et n'avons pas à rougir des valeureux combats qu'ont
menés nos paysans et nos prêtres.
La superbe et pointilleuse revue du SCB en témoigne!

thizy 20/01/2012 17:17

bonjour

Pour cette FRANCE qui derive , cela est une bonne action

tres bien

cordialement