SUPPRIMONS L'OMBRE SUR UN DOUTE.

Publié le par culture

Un doute levé sur l'absence du Souvenir Vendéen dans l'émission de Franck Ferrand,  mercredi 7 mars, "L'ombre d'un doute" sur France 3".

Le Souvenir Vendéen n'aurait pas été invité.

Nous apportons la réponse aux questions posées sur ce Blog, dont une dernièrement. 

  • "Je rejoins l'opinion de Monsieur CHAMBRETAUD, qui dans son commentaire ci-dessous, conteste le passage de l'émission où le livre de V. HUGO a été développé. Tels les pucerons sur une jolie rose, les références à ce tissu d'inepties n'avaient pas leur place! Même si l'esprit du documentaire se voulait "large public", on ne peut tout de même pas inciter les téléspectateurs à satisfaire leur curiosité sur un sujet si sérieux en lisant de la prose mensongée. Par ailleurs, je reste surprise du peu d'implication dans ce documentaire des associations vendéennes qui défendent habituellement la mémoire de leurs ancêtres. " Le Souvenir Vendéen" par exemple n'a pas été représenté, alors que l'on peut noter les deux témoignages de Monsieur STASSINET, Président du "Souvenir Chouan de Bretagne". Il me semble pourtant que le combat des Vendéens et celui des Chouans de toutes régions françaises était motivé par les mêmes contestations, et faire bloc à notre époque pour perpétuer l'Histoire dans sa vérité serait un bien bel hommage rendu aux victimes de ces épouvantables massacres. Dommage que les Vendéens fassent "cavaliers seuls" alors que la Mémoire des Chouans démontre un dynamisme indiscutable".

L'Association en question, intéressée au premier chef par cette émission, la première sur un tel sujet traité sur une chaîne publique, n'était pas représentée.

Pourtant elle fut bien invitée, officiellement, et devait être représentée par Alain Gérard membre du Comité directeur du Souvenir Vendéen. L'historien acceptait mais à l'unique condition que ce soit lui seul, Reynald Secher devant se retirer.

Il n'était pas possible d'accepter ces conditions, Reynald Secher se battant depuis plus de 25 ans pour cette cause qu'il défend contre vents et marées, contre les adversaires de tous bords y compris dans le camp qu'il défend.

C'est Reynald Secher qui, après le succès de son passage sur Europe 1 le 31 octobre 2011 dans l'émission de Franck Ferrand "Au coeur de l'Histoire" a été contacté par ce dernier pour "faire" une télévision. Sa place était donc logiquement dans l'émission. C'était la récompense de ses efforts pour révéler la vérité.

Il est vrai que dans la Revue du Souvenir Vendéen N° 175 de juin-juillet 1991, son ouvrage "Juifs et Vendéens, d'un génocide à l'autre" était alors analysé par Michel Chatry:" Ouvrage polémique.../...Ouvrage qui, sur le plan historique n'apporte guère.../...Livre écrit un peu vite, on retrouve plusieurs des thèmes de ses précédents ouvrages.../...quelques propos douteux.../...L'historien Secher, qui est connu et lu, devrait, pour mieux servir la cause vendéenne pour laquelle on est heureux qu'il brûle, relire sa copie encore plus qu'un autre"

Le signataire de l'article est connu pour son opposition à la thèse de Reynald Secher.

En tous les cas ce genre de chose est bien navrant pour la cause défendue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article