SONT LES PRÊTRES DE ROCHEFORT, ENTASSES SUR LES PONTONS...

Publié le par culture

Photo 014 

 

13 août 1794

Déportés depuis juin 1792 sur le navire "Les deux Associés" , ancien bateau négrier bloqué dans l'embouchure de la Charente, la marine britannique faisant le blocus des côtes,sont décédés ce jour, avant-veille de l'Assomption:

 

 

Abbé Pierre Gabilhaud, 49 ans curé de Saint-Christophe dans la Creuse ;  il avait prêté le Serment et s'était par la suite rétracté. Il a été béatifié par le Pape Jean-Paul II en 1995.

Père Nicolas Barthélémy, 66 ans, bénédictin, du diocèse de Verdun,

Abbé Pierre-Jean Bellivet, 50 ans, vicaire de Saint Brieuc,

Abbé Etienne Delarue, 52 ans, du diocèse de Rouen,

Abbé Pierre Laurent, 74 ans, vicaire de Verdun (son frère, Simon, 53 ans décèdera dans 11 jours),

Abbé Gilles Urbain, 76 ans, curé de Montmédy, diocèse de Verdun

Ils sont inhumés dans l'Ile Madame et reposent sous cette croix de galets.

Il n'est pas inutile de rappeler, une fois encore, la raison de leur déportation dans des conditions inhumaines et plus que bestiales, dans le pays fondateur des Droits de l'homme et du citoyen dont l'article X précise bien que nul ne peut être inquiété pour ses opinions, même religieuses. Le seul mobile de leur lente mise à mort : être restés fidèles au Vatican, au pape  - Pie VI - et, en conséquence, avoir refusé de prêter le Serment à la Constitution Civile du clergé ou s'être rétractés.

Cette persécution aberrante des prêtres et religieux ne se retrouvera qu'aux époques bolcheviques, staliniennes ou hitlériennes.

Que des régimes démocratiques, en quelque sorte !!!

Commenter cet article