SAMEDI 15 SEPTEMBRE, UN RENEGAT ROYAL...

Publié le par culture

Louis_Philippe_Joseph_d-Orleans.jpgIl y a 220 ans. De naissance royale, Louis Philippe Joseph, Duc d'Orléans a comploté des années durant contre son propre cousin, le Roi Louis XVI. Il a participé sinon ordonné le blocage des grains dans ses entrepôts, participant à la raréfaction du pain pour la ville de Paris afin que le peuple se soulève contre l'autorité royale de son propre cousin.

Il a une grande part de l'émission, depuis son Palais Royal des libelles orduriers et divers pamphlets contre le Roi et en particulier contre Marie-Antoinette. C'est de lui que vient l'appellation "l'Autri-chienne". Il est à l'origine, pour une bonne part, des textes de rédaction des Cahiers de Doléance et des soi-disant plaintes du peuple, lui qui est à la tête d'une fortune immense.

Son Palais Royal, dans la cour duquel un ministre farfelu a fait ériger les colonnes maçonniques de Buren, dans le propre domaine du Grand Maître de l'époque, est un repaire de complots et de destructions de l'antique ordre royal. Louis Philippe Joseph aurait bien aimé renversé son cousin afin d'être roi à sa place. C'est son fils qui le sera, 38 ans plus tard.

En ce samedi 15 septembre 1792, ce sot ambitieux se contente de se renier et de renier sa descendance: "A la demande de Louis Philippe Joseph d'Orléans, la Commune Insurrectionnelle de Paris arrête que ce dernier et sa postérité porteront désormais le nom de famille Egalité".

Moins d'un an après avoir voté pour la mort de son cousin, il sera égalisé.

Mais nous y reviendrons.

Commenter cet article