PLUMELEC, il y a 220 ans

Publié le par culture

20120514P5140216P5140216.jpgMardi 16 octobre 1792, dans le Morbihan à Plumelec.

Le 1 octobre, la vingtaine de religieuses et de soeurs converses sont chassées par les Gardes Nationales de leur prieuré de Locmaria.

Le 16, jour fixé pour la vente des biens, plus de deux cents Révoltés (que l'on n'appelle pas encore Chouans) attaquent le lieu. Deux gendarmes sont très gravement blessés et un garde est tué. Des renforts sont appelés. Les Révoltés se retirent laissant quatre morts sur le terrain. L'ancien presbytère, ci-dessus, reste un témoin de cet épisode dramatique ; cet épisode qui n'est que prémice des évènements à venir.

Cette révolte à Plumelec est dans la ligne de divers mouvements de révoltes, qui ne portent pas encore le nom de "Chouannerie", et qui se propagent dans la Bretagne depuis la mi-août. Mais ces Révoltés sont bien dans l'idéal du soulèvement organisé qui apparaîtra d'ici quelques mois ; pour le moment il s'agit de s'opposer à la chasse ouverte contre les ordres religieux et les prêtres, surtout depuis le dernier décret du 26 août ordonnant l'expulsion des prêtres réfractaires et l'interdiction des congrégations religieuses.

Commenter cet article