Ouest-France a propos de la Coordination des Chouanneries.

Publié le par culture

Halte du souvenir pour les chouans à Blanche-Couronne - La Chapelle-Launay

lundi 04 juillet 2011


Deux cars transportaient les participants à cette sortie dont une partie était en costumes d'époque. 

Trois questions à...

Samedi 2 juillet, la coordination des Chouans de Bretagne, Vendée, Normandie et Languedoc, a fait une halte-repas à l'abbaye de Blanche-Couronne, après un passage à Savenay à la croix des Vendéens et avant un arrêt au port de Rohars à Bouée, lieu de franchissement des rescapés de la guerre de Vendée en fuite. Trois questions à Noël Stassinet, responsable de la coordination.

Pourquoi cette halte à Blanche-Couronne ?

C'est dans les bois de Blanche-Couronne et dans ceux de Sem, qu'après la perte de la bataille de Savenay, les chouans ont été exterminés par l'armée républicaine.

Quels sont les objectifs de l'association ?

L'association n'a aucun objectif politique. Nous demandons seulement la reconnaissance de ce qui s'est passé au cours de cet épisode de l'Histoire de France, à savoir environ un million de victimes et nous demandons qu'il y soit fait référence dans l'enseignement de l'Histoire. Nous nous réclamons anti-révolutionnaires de la seconde partie de la révolution (après le 10 août 1792).

Doit-on en conclure que vous seriez pour un retour à une monarchie constitutionnelle ?

Est-ce que ce serait pire que ce qu'il y a actuellement ?

 

Mise au point du Souvenir Chouan de Bretagne:

-Bertrand de La Buharaye est le président de la Coordination des Chouanneries, le Souvenir Chouan de Bretagne n'en est qu'une composante ; cette année le S.C.B. était en charge de l'organisation de la rencontre annuelle. C'est vrai, par contre que cette journée fut une belle réussite par la bonne humeur et le plaisir de tous.

-Les rescapés de la guerre de Vendée sont en fuite car ils connaissent par réputation, la sauvagerie des Bleus exercée à l'égard des prisonniers ; ils ont déjà échappé au Mans !

-La réponse, devenue ambigüe, à la question sur le SCB et la politique était la suivante: Êtes-vous anti républicains:

"Il ne faut pas confondre Révolution et République même si celle-ci est fille de la Révolution.Nous n'avons rien contre la première période, les seuls soulèvements le furent à cause de la Constitution Civile du clergé et la persécution contre les prêtres. Si les Imbéciles de la Constituante n'avaient pas fait de l'anti-calotinisme primaire, la Révolution se serait arrêtée avec la Fête de la Fédération le 14 juillet 1790 qui est notre Vraie Fête Nationale (et non la Reddition de la Bastille), et il n'y aurait pas eu tous ces massacres organisés par les Fouché, Carrier, Barère de Vieuzac (honoré à Tarbes), Carnot, Turreau, Amey, Le Bon à Arras etc...Nous sommes contre la Révolution-Massacre de l'après 10 août 1792 qui va saigner la France, à cause d'une "bande de Tarés" comme dit un agrégé d'Histoire de l'Université de Nantes.Nous ne demandons pas d'une stupide et inutile repentance mais que cette période soit enseignée car: connaître le Passé, c'est mieux comprendre le Présent et préparer l'Avenir ;  l'Histoire, si elle ne se répète pas, bégaie souvent.

L'art journalistique est celui d'utiliser les ciseaux.Le résultat dépend de :"Où" ?

 

 
 

Commenter cet article

Irène Pincemaille 10/07/2011 19:19


Il ne faut pas dire que la révolution aurait dû s'arrêter le 14 Juillet 1790 car la suite était inscrite dans le programme des fameuses "lumières" qui ne sont autres que celles de Satan : le
travail de sape étant commencé, il ne pouvait qu'aller jusqu'au bout, comme ce fut d'ailleurs le cas dans toutes les révolutions et génocides qui suivirent (Lénine est venu dans l'Ouest vers
1900-1910 ! Pol-Pot a fait ses études à Paris ! etc, etc...n'oublions pas quelle "bonne école" nous avons été pour tous les tarés de la planète !)Si on avait voulu stopper la révolution, il aurait
fallu, dès le début du XVIIIème siècle, fermer les loges maçonniques naissantes, expédier au bagne Voltaire, les "encyclopédistes", Rousseau et son idiotissime "bon sauvage" etc... et toute cette
clique de pseudo penseurs qui ne pensaient que la destruction de "l'infâme" comme disait, hélas, le triste sire nommé Arouet de son vrai nom !


thizy 07/07/2011 14:35


bonjour

je recherche une revue des chouans sous forme mensuelle ou trimestrielle

cordialement