Messe de funérailles de Monseigneur Joseph Madec

Publié le par culture

P2080077P2080077P2080077.jpgCe matin, à 10 H 30, la nef de la Basilique de Sainte Anne d'Auray était comble pour assister à la messe de funérailles de Monseigneur Joseph Madec, évêque émérite du diocèse de Toulon-Fréjus, célébrée par Monseigneur Raymond Centène, évêque de Vannes, entouré de plus d'une centaine de prêtres venus de tout le diocèse.

Le prédécesseur de Mgr Centène, Monseigneur François-Mathurin Gourvès était présent.

Une mini chorale, sous la direction du chef de choeur de la Basilique, soutint la ferveur de l'assemblée - qui a remarquablement participé à la prière chantée -  par de beaux chants polyphoniques. Les chants traditionnels bretons "Kalon sakret Jézus", "O Rouanez karet en Arvor" résonnèrent sous les voûtes, accompagnés par orgue et bombarde.

La vie sacerdotale et épiscopale de Monseigneur Madec fut retracée et Monseigneur Centène, dans sa superbe homélie, lui rendit un hommage appuyé pour la façon dont il avait redressé la vie religieuse et sacerdotale dans le diocèse sinistré du Var.

P2080078P2080078P2080078.jpgUn cousin de l'évêque défunt, avec beaucoup de délicatesse, exprima combien ce prêtre et évêque avait été un "phare" pour son frère et sa soeur, ses beau-frère et belle-soeur, neveux et nièces et avec quel bonheur cet enfant de Ploemel était reçu quant il revenait dans sa famille pour se retremper dans son pays breton dont il maîtrisait parfaitement la langue. Il avait célébré le 200ème anniversaire de la mort de Pierre Guillemot, en janvier 2005, par une messe en breton à Bignan.

P2080083P2080083P2080083

 

P2080085P2080085P2080085.jpg 

 

 

A la fin de cette cérémonie d'une durée de deux heures,  Monseigneur Centène et Mgr Gourvès, les prêtres et les fidèles ont accompagné le cercueil jusqu'au corbillard qui mènera Monseigneur Madec dans son ancien diocèse de Toulon où seront célébrées, demain, les obsèques solennelles avant l'inhumation dans la crypte des évêques. Monseigneur Madec était non seulement un ami du Souvenir Chouan de Bretagne mais aussi un Membre et fidèle adhérent depuis 18 ans.

Que Dieu l'ait en sa sainte garde et maintenant qu'il a rejoint les Chouans dont il honorait la mémoire, qu'il veille sur la Bretagne et la France.


Commenter cet article

EC 11/02/2013 11:53

Il n'y avait pas "plus de cent prêtres" mais un peu moins de quarante prêtres et diacres.