MERCREDI DE CARÊME 1793

Publié le par culture

Marie Antoinette Temple Autre profilDans la Tour du Temple, les jours, depuis la mort du Roi, s'écoulent lentement, au rythme des sarcasmes, des vexations gratuites de certains des gardes, vis à vis de celle qu'ils ont surnommée la veuve de Louis le raccourci.

La Reine a enfin reçu les vêtements de deuil qu'elle avait demandés, pour elle, ses enfants et Madame Elisabeth. Louis XVI avait fait un paquet de son alliance, de son cachet et de quelques menus objets dont les cheveux de sa femme et de ses enfants qu'ils portaient toujours sur lui afin qu'il soit remis à sa femme. Le paquet avait été ouvert, le cachet brisé, l'alliance et les mèches de cheveux enlevées.

La Reine pensa que c'était encore le fait d'un voleur municipal. Non, en réalité, c'était le garde municipal Toulan, fidèle à la Famille royale, qui avait dérobé ces objets afin de les préserver. C'est le même Toulan qui, avec l'aide du baron de Batz, un nommé Lepitre et le chevalier de Jarjayes, va envisager un plan d'évasion consistant à amener des déguisements aux malheureux prisonniers. On profiterait du moment de l'allumage des réverbères et du changement des sentinelles. Trois voitures attendraient la Famille royale pour s'échapper à travers la Normandie vers l'Angleterre. Les protagonistes de ce plan vont travailler à son élaboration.

Pendant ce temps à la Convention:

-Décret qui autorise les Membres de la Convention dont les noms ont été omis lors de l'appel nominal du 15 janvier à les faire imprimer à la suite de l'appel nominal. (Serait-ce déjà du "bourrage d'urnes" ? manquait-il des députés lors de la condamnation du Roi ?

-Décret qui abolit tous procès criminels et jugements à l'occasion des insurrections dans les places-fortes et dans les armées (c'est-à dire les procès des responsables des désobéissances contre le pouvoir exécutif - le Roi). Ce Décret fait suite à celui du 12 février qui éteint et abolit toutes procédures et jugements relatifs à des délits commis à la suite d'insurrections ayant pour cause les ci-devants Droits féodaux.( la Convention élimine-t-elle ainsi le risque de devoir poursuivre de ses affidés Membres de la-dite Convention ?).

Bizarre. Oui ces deux décrets, des 13 et 12 février 1793, sont vraiment bizarres.

Commenter cet article

THIZY 20/02/2013 17:29

la gauche d aujourd hui ressemble a certaines peronnes de 1789
cordialement