MERCREDI 6 FEVRIER 1793, Fluctuat nec mergitur, pour combien de temps ?

Publié le par culture

image0Dans son ultime ouvrage François-Athanase Charette de La Contrie, sous la plume de Philippe de Villiers, raconte le roman de sa vie. Une écriture  superbe pour un homme du XVIIIème (siècle pas arrondissement) qui s'adresse à notre époque, mort à 33 ans (exactement moins un mois et 3 jours).

Il raconte dans son dernier et ultime ouvrage comment il a été nommé lieutenant de vaisseau, à l'âge de 24 ans, alors qu'il était garde de marine depuis huit ans, monté à ce grade au mérite, c'est à dire par les campagnes de manoeuvres et de guerres qu'il a menées durant ces huit ans. Se posant ainsi par rapport à de grands officiers de la Royale comme le Bailli de Suffren (prononcer in et non enne) lieutenant de vaisseau à 30 ans, le superbe La Pérouse à 36 ans, le grand amiral du Chaffault à 29 ans, Kerguelen qui dut attendre 23 ans de garde de Marine et d'Orvilliers 26 ans de garde de Marine ! Il n'est pas nécessaire d'aller chercher Napoléon pour dire qu'il y avait du génie chez cet homme, jeune de surcroît. Qu'imaginer si les rôles avaient été inversés. Philippe de Villiers aurait-il écrit ce roman - qu'il faut lire et relire - et la France ne serait-elle pas heureuse de se souvenir qu'elle est la digne héritière de Charles Martel plutôt que de vivre sous les indignes imbécillités de François Marteau ?

Bref !

En ce mercredi 6 février 1793, la Convention décrète:

Article 2/La destitution des officiers de Marine qui ne sont pas rentrés dans les ports de France au terme de la loi sur les dangers pour la patrie.

Article 3/: Le ministre de la marine pourra choisir des contre-amiraux parmi les capitaines de vaisseaux actuellement à leurs postes ou en activité de service depuis le 31 décembre.

Article 4/: La désertion ( ben pourquoi?)des capitaines de vaisseaux sera suppléée par la nomination de capitaines à l'ancienneté.

Article 5/: Le ministre de la marine choisira la moitié des capitaines de vaisseau parmi tous les lieutenants de vaisseau, quelque soit leur temps de navigation dans ce dernier grade, et parmi les capitaines de commerce ayant cinq années de commandements en course ou au long cours. Les uns et les autres devront apporter des certificats de civisme.    ( Il faut souligner qu'il n'y a aucune comparaison possible entre la marine de guerre et la marine commerciale-note SCB)

Article 7/: Le temps de navigation pour les lieutenants de vaisseau sera fixé à 5 ans soit sur des navires de l'Etat soit sur des vaisseaux de commerce.

Article 10/: Le nombre d'années de navigation exigé pour le grade d'enseigne de vaisseau sera fixé à quatre, soit sur des vaisseaux de l'Etat soit sur des navires de commerce.

Article 11/: (le plus surprenant)Les felouques de Corse font partie des forces navales de la République française; en conséquence, les officiers attachés jusqu'ici à leur service seront incorporés dans la marine nationale et y prendront rang selon leur grade.(De quoi donner des idées à notre actuel Ministre de la guerre - ancien antimilitariste -Le Drian, d'embaucher des barreurs de 420 pour commander les unités de la Flotte voire notre alternatif porte-avion)!

Article X/: On peut supposer qu'avec de tels décrets, la Marine militaire - ex Royale - se prépare de sacrés jours de tempêtes, de naufrages et de deuils ! Et 220 ans après, les incapables qui dirigent la France n'ont toujours pas retenu la leçon !!!

Commenter cet article

thizy 07/02/2013 06:43

MR DE VILLIERS un homme de conviction , un homme pour la FRANCE

TRES BIEN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


CORDIALEMENT