MARNE 17 NIVÔSE AN II - LUNDI 6 JANVIER 1794

Publié le par culture

Si, en ce jour béni de l'Epiphanie on célèbre les Rois Mages apportant la myrrhe, l'encens et l'or, par un odieux sacrilège, c'est de l'infâmie et du plomb que les Bleus apportent à Maurice Gigost d'Elbée et ses compagnons dont Boisy - ancêtre de certains membres du Souvenir Chouan de Bretagne - et son beau-frère du Houx d'Hauterive, sur la plage de Noirmoutier. Le pauvre Wieland, gouverneur républicain de l'Ile au moment de sa prise par Charette, pour avoir été vaincu, les accompagnera.

Ayant été gravement blessé à Cholet le 16 octobre 1793, Maurice Gigost d'Elbée avait été amené là par Pierre Cathelineau, le frère de Jacques, afin de se refaire une santé. A ce moment là, il était généralissime de l'Armée Catholique et Royale. Homme pieux beaucoup de Bleus lui doivent la vie lors de leur emprisonnement en l'église Saint Pierre de Chemillé. Ses soldats étant prêts à les fusiller, il leur avait fait réciter le Pater Noster et fait stopper au "Et dimitte nobis debita nostra sicut et nos dimittimus debitoribus nostris" (pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés). Il réprimanda ses soldats qui récitaient une prière et ne l'appliquaient pas.

Finalement, ils pardonnèrent en laissant la vie sauve à leurs prisonniers et leur rendirent la liberté après leur avoir rasé la moitié du cuir chevelu.

Les Bleus ayant pris l'Ile le 2 janvier, il sera fait prisonnier et leur répliquera:

" Oui voilà votre plus grand ennemi ; si j'avais été en état de me battre, vous n'auriez pas pris Noirmoutier ou il vous en eut coûté bien cher".

Ses blessures l'empêchant de pouvoir rester debout il sera fusillé dans un fauteuil. Ce fauteuil est visible au château de Noirmoutier. Son épouse, Marguerite, qui l'accompagnait toujours, sera fusillée le 26 janvier 1794. Pour le seul motif qu'elle était son épouse. Gloire à la Révolution ! Entre 1.500 et 2.200 personnes furent fusillées, un peu partout sur l'île. Une fosse a été retrouvée il y a quelques années, et l'on peut voir, dans une vitrine du château, un émouvant chapelet recueilli entre les doigts d'un squelette.

 A priori, les Bleus ne connaissaient pas le "Pater Noster" !!!


D-Elbee-Execution.JPG"Monsieur d'Elbée vécut en sage, commanda en héros et mourut en martyr" Boutillier de Saint André.

Commenter cet article