MARDI 6 NOVEMBRE 1792, IL Y A 220 ANS EXACTEMENT...

Publié le par culture

Valaze_-C.E._Du_Friche_de-_1751-1793-.JPGLa Commission des Vingt Quatre a été créée le 1 octobre par la Convention pour examiner les documents trouvés au château des Tuileries le 10 août 1792.

Ces députés, au nombre desquels: Philippeaux (avocat et député de la Sarthe, enlevé précocément à l'affection des siens), Drouet (député Montagnard de la Marne, arrêta Louis XVI à Varennes et en fut récompensé par trente mille Livres), Berlier (député de la Côte d'Or), Birotteau (député  des Pyrénées Orientales, enlevé prématurément à l'affection des siens), Cavaignac (avocat, député Montagnard du Lot), Poullain de Grandprey (avocat, député des Vosges), Froger-Plisson (avoué, député de la Sarthe) ont désigné leur porte-parole pour présenter les résultats de leurs travaux.

Celui-ci est Charles Dufriche des Genettes, natif d'Essay dans l'Orne dans le village de Valazé dont il prendra le nom. Il a été élu député de l'Orne sous l'étiquette des Girondins.

LE 6 NOVEMBRE 1792, Dufriche-Valazé (car c'est ainsi qu'il se fait appeler maintenant pour faire plus démocratique) dépose le rapport de la Commission sur le bureau de la Convention: "sur les crimes du ci-devant roi dont les preuves ont été trouvées dans les papîers recueillis par le Comité de Surveillance de la Commune aux Tuileries le 10 août".

D'après les Archives de l'Assemblée Nationale il mit en exergue la conspiration de Louis XVI contre son propre pays.

Nous insisterons souvent sur le fait que le 10 août, Louis XVI, Roi des français selon la Constitution de 1791 qu'il a reconnue,  est venu se mettre sous la protection de l'Assemblée Législative. Le coup de force de la Commune Insurrectionnelle de Paris en fera un prisonnier le 13 août. Le problème insoluble: qu'en faire maintenant ?

En effet, prêtant serment à la Constitution le 3 septembre 1791, Louis XVI reconnaît l'Assemblée Constituante comme dépositaire du pouvoir qui lui est donné par la Nation. Le Roi n'en est plus qu'un exécutant et tout ce qui a été pris comme décision ne l'a été que du fait de la Constituante. La Constituante ayant avalisé l'Ancien Régime, dit improprement absolu, afin de mieux le rejeter, Louis XVI ne peut être reconnu coupable de ce qui, au terme de la Loi n'a pas existé ! Surtout que la même Constitution reconnaît la personne du roi comme inviolable et sacrée.

La Convention dont près des deux tiers des députés sont des avocats ou des juristes, experts en figures de rhétorique va rapidement trouver la solution avec le petit Saint-Just.

Bataille_Jemmapes.jpgEt puis, en ce jour, Dumouriez a battu les autrichiens à Jemmappes. L'Euphorie est au rendez-vous. Mais Valazé ne présage pas que dans 11 mois il se suicidera pour échapper à la guillotine suivant d'une longue liste sanglante !!!

Commenter cet article