LOUIS XIV A LA TELE...

Publié le par culture

Stéphane Bern 

Mardi soir, hier, sur France 2, l'émission de Stéphane Bern, Secrets d'Histoire, était consacrée à Louis XIV.

Bonne émission dans l'ensemble avec quelques anicroches.

La première: Pourquoi ne pas avoir développé et expliqué la notion d'absolutisme?

Si l'on s'en réfère à l'explication actuelle du "Petit Larousse" il s'agit de "régime politique dans lequel tous les pouvoirs politiques sont sous l'autorité du seul chef de l'Etat". Quant à l'adjectif "absolu" il est traduit par : total, complet, sans nuances etc...

Au XVIIeme siècle, la culture latine prépondérante fait de ce siècle une époque de grande culture où chaque mot a, éthymologiquement, un sens précis. L'absolutisme de Louis XIV est tiré du latin absolutus qui veut dire sans lien. Roi de droit divin, le Roi ne doit sa place sur le trône qu'au pouvoir de Dieu et rien à celui des hommes. Il est donc "au-dessus" de la mêlée ; il gouverne bien sûr avec des ministres qui le conseillent et donnent leurs avis, mais ne décident pas.

Cela n'exprime en rien une notion quelconque de dictature et la Constitution de la Vème République est mal placée pour formuler des critiques.

On retrouvera en 1790 cette obsession à abattre la personne sacrée du Roi, et, une fois cela accompli, il ne restera plus qu'à achever un homme ordinaire.

Curieux aussi cette réaction de Jean-Christian Petitfils citant les Camisards et la façon dont leurs  actions furent réprimées durement par les troupes du Roi. Protestants de tendance luthérienne, hommes de sac et de corde, soutenus par les Genevois et les hommes de Montgomery, ces individus se livrèrent à d'épouvantables exactions dans les Cévennes. Volant, violant, pillant, se livrant à de vraies "boucheries" sur les femmes et les enfants, ils dévastèrent les cathédrales, églises, couvents et monastères et ceux qui étaient à l'intérieur. même les Calvinistes furent victimes de leurs crimes. Ils ne méritaient donc qu'une juste répression qui fit, en réalité peu de victimes, en tous cent fois moins que celles qu'ils avaient faites !SATURARGUES--1-.JPG

 Dans l'Hérault, le village de Saturargues garde, par une plaque, le souvenir de leur passage: 60 habitants - sur 110- massacrés le 20 septembre 1703

Déjà, dans son livre sur Jésus, cet historien prend quelques libertés avec l'Enseignement de l'Eglise, la Révélation, l'Annonciation etc...

Quant à l'Edit de Fontainebleau révoquant l'Edit de Nantes -qui ne s'est jamais appelé Edit de Tolérance, terme péjoratif - il a été promulgué parce que les Protestants, qui l'avaient signé, ne respectaient pas les clauses de cet Edit. Dans les villes qui leur avaient été décernées, les catholiques n'avaient aucun droit.

Si, à la Révocation, les protestants quittèrent en nombre la France -5 millions d'après Saint-Simon, 200 mille selon François Bluche, 80 mille selon Monsieur de Vauban - ce ne fut pas comme de pauvres exilés puisque, toujours d'après Monsieur de Vauban, ils partirent avec TRENTE Millions de Livres du meilleur argent.

A quand une émission consacrée à l'existence des Catholiques dans les pays protestants ?

Enfin, positivons quand même, l'émission de Stéphane Bern a eu le mérite d'exister et d'avoir fait "21% d'Audimat".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florentin 07/07/2012 18:30

LOUIS XIV A LA TELE ET MICHEL CHATRY PRESIDENT DU SOUVENIR VENDEEN.
COMMENTAIRE ?:
TROIS POINTS, C'EST TOUT !!!