LES NOYADES DE NANTES NE SONT PAS UNE LEGENDE !

Publié le par culture

Dimanche 20 novembre 2011 à Nantes, notre Association organise la commémoration des Noyades de Nantes.

Venant de Rennes où il a déjà sévi, Jean-Baptiste Carrier arrive à Nantes le 9 Octobre, nommé par la Convention. Il ne faut pas oublier que, comme dans les systèmes nazis ou staliniens, les représentants en mission ne sont pas des électrons libres ; ils sont nommés par le pouvoir et agissent sur ordre, en particulier ceux du Comité de Salut Public (voir le dernier ouvrage de Reynald Secher, du Génocide au Mémoricide- Cerf éditeur).

Il trouve une situation inquiétante, la ville est proche des soulevés de la Vendée, les prisons sont engorgées, une bourgeoisie qu'il juge arrogante domine la ville, et il y a beaucoup de religieux, religieuses et prêtres âgés réfugiés, sans compter les réfractaires qui pensent être mieux protégés dans une grande ville qu'à la campagne.

Le 16 novembre, du haut de la chair du club Vincent le Montagne, actuelle église Sainte-Croix,  il annonce la nouvelle façon de purger le territoire de la république par un moyen efficace et peu onéreux: Les Noyades.

Nous aurons l'occasion, dans une série d'articles, d'évoquer les actes d'un individu, fou certainement, mais obéissant aux ordres envoyés par Paris. Nous avons maintenant les preuves écrites, complémentaires de ce qui était déjà connu, qui expliquent les crimes commis par ce "taré"-comme le dit si bien un agrégé d'Histoire de l'Université de Nantes.

Le programme est ainsi établi:

-10 H 30 (et non 11 H) messe en l'église Notre-Dame de Bon-Port près des quais.

-12 H jeté de gerbe dans la Loire, à l'endroit où ces malheureux étaient embarqués.

-12 H 30 Passage à l'église Sainte Croix.

13 H déjeuner au restaurant Chinatown place du Bouffay.

- Visite des caves après le Déjeuner.

Balade culturelle dans le centre de Nantes, la chapelle des Carmes dans laquelle fut inhumé Gilles de Retz, les différents endroits de Nantes qui ont servi de prisons - la ville était un vrai camp de déportation- ; un programme étoffé qui devrait satisfaire tout le monde.

Fin de cette réunion à 17 H.

Tous renseignements par le biais du mode "Contact", sur le côté droit de cette page.

Peut-être bénéficierons nous du soutien de Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes. En effet celui-ci a déclaré:" il faut interpeller les consciences d'aujourd'hui, nous sommes concernés par notre Histoire, et de cette Histoire nous faisons un point d'appui pour mobiliser les consciences " .

Merci à monsieur Jean-Marc Ayrault pour cette belle déclaration.

Commenter cet article