LE MOULIN de TURPIN à Sainte-Christine dans le Maine et Loire

Publié le par culture

Hier soir, à Sainte Christine, dans les Mauges, a eu lieu l'avant-première du son et lumière intitulé le Moulin de Turpin.DSC_0920.JPG

Sur une idée de Jérémy Bellanger, 23 ans, scénariste et metteur en scène du spectacle, se sont déroulées les scènes de la vie d'il y a deux cent dix huit ans dans cette partie de l'Anjou.

Ce projet est né il y a deux ans, lors d'une visite conjointe sur le site du moulin, avec le  propriétaire, Elie Jarry, qui est le président de l'association culturelle organisatrice: 1-2-3 Musique.

Le but n'est pas de restaurer le moulin mais de créer une dynamique animation autour du spectacle, de ses acteurs bénévoles voire de la population, une sorte de syndrome Puy du Fou !

Les acteurs bénévoles étaient renforcés de la présence des acteurs des "Brigands du Bocage" qui commencent, sous la direction de leur présidente Ghislaine Herbreteau, à bien maîtriser "les planches" façon de parler puisque les différents tableaux se déroulent sur la terre herbue.

DSC_0975.JPG 

Les scènes traditionnelles se déroulent pendant deux heures, soutenues par une très bonne sonorisation et un éclairage qui n'ont rien à envier à des "pro", le suivi par projecteur est bien fait et les acteurs sont dans l'ambiance pour évoquer cette période où une population entière vit son existence annihilée, ses libertés bafouées au nom des Droits de l'Homme, sa liberté DSC_1009.JPG 

religieuse passant à la trappe malgré les garanties de l'article X de la dite Déclaration des Droits, promesse qui, déjà, n'engageait que ceux qui les recevaient !

Vint ensuite le temps de la persécution et des massacres, s'accompagnant des destructions qui devinrent habituelles à cette époque où la sauvagerie et la cruauté accompagnèrent les exactions.

Juillet Aout 2011 007

 

Les invités, une bonne centaine de personnes, élus locaux, représentants d'Associations ont généreusement applaudi, terminant par une "standing ovation" comme disent ceux qui ignorent que le français se contente du mot ovation.

Sans aucun doute, un grand nombre des présents a découvert une histoire ignorée car non enseignée et n'a donc pas relevé les quelques minimes erreurs bien pardonnables. Lorsque tout le monde, allez, quand 20 % de la population française relèvera ce genre de faute, c'est que nos Associations et Pays et Terroirs auront bien fait leur travail.

DSC_1112.JPG

La conclusion de ce spectacle: "Cette Histoire est notre histoire"

Après avoir longuement salué les spectateurs qui continuaient à les ovationner les organisateurs invitèrent à un verre de l'amitié permettant de rencontrer la quarantaine de bénévoles.

Et les plus jeunes changèrent totalement de rythme Juillet-Aout-2011-008.jpg Merci et bravo à tous !

Commenter cet article

Héran 11/08/2011 16:34


Spectacle sans intérêt; Vieux, vieux, vieux. Intéressez-vous au théâtre, à la danse contemporaine, au cinéma ! Et regardez autour de vous ce qui se fait au lieu de nous servir des spectacles si peu
créatifs. Les gens étaient débout ! Mais, si ces gens ne s'intéressent pas à la culture et préfèrent le spectacle de patronage, le théatre de "papa", ça me fait presque de la peine. Les Mauges...