LA VOYOUCRATIE LEGALE, C'est maintenant ! 18 mars 1793.

Publié le par culture

Décret qui ordonne le dénombrement et la désignation des vieux châteaux d'Emigrés et autres compris parmi les biens nationaux ; la rédaction d'une adresse au peuple français et la formation d'un Comité de Salut public:

- Art.1er : Les Directoires des départements feront dénombrer et désigner les vieux châteaux d'émigrés et autres compris parmi les biens nationaux qui ne peuvent servir aux établissements d'instruction publique ou à des fabriques ou à des manufactures

- Art.2: Il sera fait un rapport à la vue de ces états, par les Comités des Domaines et d'aliénation sur la démolition de ces châteaux et sur l'emploi et distribution  qui pourraient être faits des matériaux provenant de ces démolitions en faveur des citoyens peu fortunés.

Non seulement on spolie mais en plus on autorise la destruction de biens privés pour en faire la vente au bénéfice de la république !

- Art.3: Il sera fait une adresse au peuple français tendant à éclairer les citoyens sur l'explosion contre-révolutionnaire qui vient de se manifester presqu'en même temps dans plusieurs parties de la république.

- Art. 4: Il sera formé, incessamment, au sein de l'Assemblée, un Comité de Salut Public et organisé de manière à prévenir toutes les défiances, à éteindre les discordes et à établir des communications plus actives de la Convention nationale avec le Conseil exécutif.

Création du terrible Comité de Salut Public qui va épandre le premier vent de terreur.

- Art. 5: La Convention nationale, regardant comme une précaution indispensable dans le moment actuel de surveiller activement les étrangers de faire sortir sans délai de la République ceux qui sont sans aveu, en décrète le principe.

§

Décret relatif au jugement des Emigrés et des prêtres déportés arrêtés sur le territoire français:

- Art. 1er: Huitaine après publication du présent décret tout citoyen est tenu de dénoncer, arrêter ou faire arrêter les émigrés et les prêtres dans le cas de la déportation qu'il saura être sur le territoire de la République.

-Art. 2: Les émigrés et les prêtres, dans le cas de déportation, qui auraient été arrêtés dans le délai ci-dessus fixé, seront conduits de suite dans les prisons du district, jugés par un jury militaire et punis de mort dans les vingt quatre heures.

Les émigrés trouvés seront peu nombreux. Les prêtres condamnés à la déportation et qui sont restés pour le service de leurs fidèles vont être farouchement recherchés et souvent trouvés, par dénonciation et pour la prime.

§

Décret qui ordonne de tranférer dans les prisons de Paris les prisonniers convaincus de conspiration et détenus dans les prisons de Rennes et ailleurs.

Toutes ces lois , les unes après les autres, restreignent les libertés, légalisent le vol, la destruction du bien d'autrui et de son patrimoine, encouragent la délation, la dénonciation des prêtres et des citoyens qui ne veulent pas des lois jacobines. Que des Valeurs révolutionnaires !!! Sont-ce là les Valeurs revendiquées par nos hommes politiques ?

Commenter cet article