IL Y A 220 ANS, MERCREDI 11 JUILLET 1792

Publié le par culture

Patrie-en-danger.jpg

L'Assemblée Législative déclare la Patrie en danger.

On ne parle plus de royaume.

Le Décret est daté de l'an Quatrième de la Liberté.

Il n'est même pas signé de celui qui est, constitutionnellement, le Roi des Français.

L'exécutif, le Roi, est totalement ignoré.

La poussée des Girondins continue le mouvement qu'ils ont engagé le 20 avril. Une foule d'archanthropiens, forme d'homo erectus qu'en ces circonstances on pourrait appeler des "piqués anthropes appellation savante des tarés",pompiers incendiaires jouant avec le feu, lancent la France dans des conflits sans fin qui ne verront leur achèvement que le 18 juin 1815 avec pour résultat des millions de victimes. Ils signeront, par leur inconséquence la ruine de la France qui ne s'est jamais relevée de cette période.

Ces Girondins irresponsables ne présagent pas que dans treize mois ils en perdront la tête !

On ne voit pas très bien, par ces faits, de quoi se glorifier des valeurs de la république, à part un sempiternel et stupide ânonnement de contre-vérités.

 

Commenter cet article