Franz-Olivier GIESBERT: je ne sais rien mais je dirai tout !

Publié le par culture

le-chien-RantanplanLe Saint Père a décidé de se libérer de sa charge, ce qui n'est pas une démission ; il reste Pape puisque cela est la particularité de sa fonction: élu à vie.

Benoît XVI craignait de se sentir dans l'incapacité de remplir sa tâche en raison de son âge, redoutant de ne pas avoir la résistance physique et intellectuelle, présageant, peut-être, une période difficile pour les catholiques ? Il est dommage que son exemple n'inspire pas certains de nos hommes politiques, bien plus jeunes, mais qui n'ont plus les capacités intellectuelles pour occuper leur poste à irresponsabilité.

A l'occasion de cette décision rarissime, tous les batteurs d'estrades journaleuses y sont allés de leurs commentaires autorisés et savants.

Mais celui auquel nous décernons notre Prix Rantanplan se distingue par sa bêtise. Il y a eu de l'insulte comme se permet de le faire Libération, sans danger d'explosion dans ses locaux, et puis il y a la supériorité "supérieure" (pataquès voulu) de celui qui sait, tantinet vaniteux méprisant vis à vis de ceux qui ont, de façon récurrente, mal analysé un évènement que lui seul a intelligemment scruté. C'est pour cela que le Prix Rantanplan est bien mérité par Franz-Olivier Giesbert pour son éditorial du Point du 17 février dernier.

Mais le scrupuleux journaliste se prend les pieds dans le tapis. Ne nous inquiétons pas pour lui, il n'ira pas se suicider ; demain tout le monde aura oublié les sottises de "Sa Suffisance".

A l'occasion, je vous livre celui-ci, découvert par hasard. En cliquant sur le lien précédent vous avez fait la lecture du texte d'un petit vaniteux ; en cliquant sur celui-ci vous aller découvrir un article, un peu long mais très explicite de la haine contre l'Eglise, à travers tous les mensonges colportés. Cet individu partagera son Prix Rantanplan avec F.-O. Giesbert.

Articles incongrus sur le Blog  du Souvenir Chouan de Bretagne ? Non, c'est l'exemple type de la presse d'il y a 210-220 ans telle qu'elle luttait contre les adversaires de la révolution.

Commenter cet article