ENCORE UN MENSONGE

Publié le par culture

VERSAILLES, PAR UNE EXPOSITION CONSACREE AUX SCIENCES (jusqu'au 27 février) confirme la vérité face aux mensonges enseignés depuis Michelet (qui, comme beaucoup de grands hommes a des  établissements scolaires, des boulevards et des rues portant son nom) que la science faisait partie du gouvernement du Royaume et que toutes les techniques scientifiques s'épanouissent sous les règnes de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI dont la femme, Marie-Antoinette a acheté ce superbe automate (photo ci-dessous) pour l'offrir à l'Académie des Sciences en 1785, tellement elle fut passionnée par la perfection technique de cet automate.

La Révolution se chargera de "réguler" tout cela. N'oublions jamais Monsieur de Lavoisier guillotiné, malgré sa demande au sauvage assassin Coffinhal-présidant le tribunal révolutionnaire- de lui accorder un sursis qui sera refusé. Jean-Clément Martin, qui aime bien blanchir ses amis robespierristes, dit que la phrase"La République n'a pas besoin de savants ni de chimistes, le cours de la justice ne peut être suspendu" serait apocryphe ; elle a pourtant bien été prononcée, soit par Dumas, que Coffinhal remplaçait ce jour là, soit par le sulfureux abbé Grégoire. Si elle n'a pas été prononcée, pourquoi aurait-elle été inventée, l'exécution du Grand savant en est l'application. En apprenant la mort de son ami, le grand savant Louis Lagrange dira: "il a suffit d'un instant pour lui trancher la tête, un siècle ne suffira pas pour en faire une pareille".

N'oublions pas, non plus, que l'Académie des Sciences fut supprimée par la Révolution dès le 8 août 1793, ce qui corrobore bien la phrase que la République n'a pas besoin de savants.

Comme le dit si bien un agrégé d'Histoire de la Faculté de Nantes : "La Révolution a été faite par un beau ramassis de tarés"!!!

L'Androïde de la Reine

Maintenant cliquez vite sur le lien ci-dessous et bonne visite.

SCB

 

http://sciences.chateauversailles.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=163&Itemid=404_&lang=fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article