Cela ne fait pas "l'Ombre d'un doute"

Publié le par culture

P1030033La Dîmerie, à La Chapelle Basse Mer, mardi 3 janvier 2012, l'équipe de tournage de FR 3 sous la direction de Richard Vargas prépare le tournage d'une séquence. Ils ont appris que ce pressoir a servi à exécuter des "Brigands", en les écrasant.

Un grand climat de confiance pour dire ce qui s'est passé dans cette région pendant la Révolution, un scénariste qui semble acquis à l'histoire telle qu'elle s'est déroulée et non telle qu'elle est enseignée. Les prises de vue ont commencé dès 11 H le matin à l'ancien Entrepôt des cafés à Nantes.

Et puis le film de ce soir....

Amputé de la thèse de Reynald Secher sur l'accusation de Génocide, ce film laisse la plus grande part à la négation de cette réalité.

Amputé des explications à l'ancien Entrepôt, traité par le président du Souvenir Chouan de Bretagne (qui n'est pas historien mais en a attrapé le virus) de véritable Dachau à Nantes, amputé des explications sur la chute de Robespierre, laquelle a fait cesser une destruction de la population opposée à la révolution, inscrite dans les ordres de Carnot.

Alors qu'il n'était pas prévu, on pourra voir et entendre, largement Jean-Clément Martin qui personnalise l'adage:"Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni pire aveugle que celui qui ne veut pas voir".

A noter: l'absence de représentant du Souvenir Vendéen. Il a été proposé à Alain Gérard de participer pour représenter cette association (dont il est membre) dans l'émission. Alain Gérard a refusé s'il n'y était pas à la place de Reynald Secher.

Lequel Reynald Secher a eu l'initiative de cette émission et y a donc préférentiellement sa place. Il est vrai, petit potin, qu'Alain Gérard n'a pas les mêmes opinions sur le sujet.

Alors positivons. Il restera au moins à l'actif de Franck Ferrand d'avoir abordé le sujet.

Ce qui est effarant, alors que personne du public n'a vu le film (je l'ai vu il y a une semaine) les réactions navrantes font florès sur le Forum de France 3.

Bonne soirée quand même.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Irène Pincemaille 08/03/2012 18:53

Bonsoir chers amis,
Cette émission a, au moins, le mérite d'avoir eu lieu ! Elle fut, toutefois, fort incomplête ! Quid des :
- Tanneries de peaux humaines aux Ponts de Cé ?
- Des fours à pain dans lesquels "la république faisait cuire son pain" ...!!! en y précipitant des malheureux VIVANTS !
- Des tentatives d'empoisonnement des sources !
- Des gazages envisagés mais non réalisé pour des raisons techniques ! il faudra attendre le XXème siècle pour ça !!!
- Etc...etc...
Omniprésence de ce Mr. Martin qui, tout en ne niant tout de même pas les massacres, cherche tous les "faux-fuyants" possibles pour en dédouaner sa "chère" république !!!
+ OMISSION CAPITALE : PERSONNE N'A FAIT LE RAPPROCHEMENT AVEC LES GÉNOCIDES SUIVANTS DONT CELUI DE VENDÉE FUT LE PROTOTYPE !
Mr. Ferrand a eu le mérite de mettre ce sujet au programme et il faut l'en remercier vivement. Peut-être cette émission va-t-elle faire bouger les choses.
Recevez mes meilleures salutations.