Balade chouette en terre chouanne....

Publié le par culture

A la faveur de la réunion du  Conseil d'Administration du Souvenir Chouan de Bretagne (dont il est utile de rappeler une fois de plus que cette Association ne se limite pas  à un seul Blog), ceux qui le désiraient étaient invités à se joindre aux administrateurs à partir de 12 H 30.

Le restaurant "Au relais du Porhoët" à Guilliers, nous recevait pour la réunion puis pour le déjeuner de très belle qualité. Cette qualité fut d'ailleurs la cause de notre retard pour partir visiter cette partie, peu connue, du  Nord-est du Morbihan.

La convivialité et la bonne humeur sont parties intégrantes de l'esprit Chouan, alors, si, de plus, la qualité de la cuisine s'en mêle, les risques de débordements horaires s'aggravent.

P2160016.JPG

Notre première arrêt fut pour l'église Saint Léry, dépendante de Mauron mais qui eut son propre clergé.

Guilliers-reunion--6-.jpg

Outre le tombeau du saint, sarcophage vide, car réalisé bien après la mort du saint, et après que ses restes aient été  déposés à Saint Julien de Tours, au 10ème siècle,  afin de le protéger des invasions normandes, exhumés et brûlés en 1562 par les protestants, cette église est pourvue d'un vitrail offert par Anne de Bretagne.

Mais cette église contient aussi un élément qui a rythmé la vie de la population: une horloge. Sa particularité est de ne pas posséder de cadran. Elle sonne les heures et les demi-heures depuis 1354. Les paysans ne savaient peut-être pas lire mais ils savaient compter! Mécanisme simple, certes, mais cela fait 658 ans qu'il fonctionne. Qui dit mieux ?

Chene-a-Guillotin--11-.JPG

Notre étape suivante nous amena sur le site du "chêne à Guillotin". Cette arbre de 10 mètres de circonférence, d'une hauteur de 20 mètres, âgé de presque mille ans, porte le nom du prêtre réfractaire qui s'est dissimulé dans son tronc.

Une jolie légende dit qu'une araignée tissa sa toile alors qu'il y était réfugié ; les Bleus ainsi pensèrent qu'il n'y avait personne et ne fouillèrent pas dans l'arbre. Qui peut dire le contraire de cette légende ? L'araignée aurait étéP2160030

 en fait Notre Dame de Paimpont à laquelle nous allâmes rendre visite en l'église abbatiale de l'ancienne abbaye.

Cette très belle abbaye datant des XII è et XIV è siècle a été volée aux moines bénédictins en 1790. Si l'abbatiale est devenue église paroissiale lors du Concordat, les autres bâtiments sont devenus la mairie. L'ensemble est assez bien conservé. Les boiseries sont superbes. Nous n'avons pas pu contempler le trésor qui consiste simplement en vases sacrés et en vêtements liturgiques qui ont par miracle échappé à la tourmente révolutionnaire.

Ploermel-et-environs--29-.jpg

 Notre pérégrination s'est terminée par le lycée La Mennais, à Ploermel, afin d'admirer cette  horloge astronomique  réalisée par un "curé"obscurantiste et ignare entre 1850 et 1854.

Sans ordinateur, sans le CNRS, avec ses seules connaissances physique, mathématique, astronomique, le Père Bernardin, aidé sans aucun doute par l'Esprit Saint, a réalisé et construit, aidé de ses élèves, cette horloge qui donne l'heure, les jours, les mois, les années, la position des astres selon les hémisphères etc...etc... etc..., et en arrière des cadrans la position des astres du système solaire tels qu'ils étaient connus en 1850. Il a tout réalisé, y compris les 200 pignons.

Tout cet ensemble, entraîné par un système d'horlogerie fonctionne depuis 158 ans. La variation est proche du zéro ; le seul inconvénient est qu'il faille remonter le mouvement tous les jours.

Cette mécanique magnifique a été classée monument historique par le ministre de la Culture Jack Lang en 1982 qui l'a ainsi faite passer de "l'ombre à la lumière" selon sa déclaration à la chambre des députés en mai 1891 à propos du gouvernement nouvellement élu.

Cette promenade fera l'objet d'un article bien plus détaillé dans La Revue de juin du Souvenir Chouan de Bretagne.

 

Commenter cet article

Jean Vladimir Térémetz 02/04/2012 13:36

Bonjour

D'abord et avant tout et une bonne fois pour toutes, savoir enfin ce qu'est réellement, concrètement l'univers :

www.liberes-des-mathematiques-savoir-enfin-ce-qu-est-l-univers.net

Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz