AURAY, 27 JUILLET 1795

Publié le par culture

  La Commission Militaire Barbaron (ou Barbaroux) se réunit pour la première fois à Auray, dans les vieilles halles du XVè siècle qui servent ainsi de cour de "justice".C'est la première réunion de ces Commissions Militaires créées par la volonté des Représentants en mission, Blad et Tallien pour décider des sanctions à prendre contre les captifs de Quiberon qui ont fait acte de reddition contre promesse de vie sauve.

Louis-Lazare Hoche n'a rien à voir dans la création de ces Commissions.

Cette Commission est présidée par Raymond Barbaron, chef du 1er Bataillon de la Gironde. Viennent ensuite: Ducarpe, capitaine au même bataillon, Moysset, lieutenant au 1er bataillon du 8è régiment d'infanterie, Bouvet, sergent-major au 1er bataillon des 83 départements, Cuny, caporal au même bataillon, Husson, secrétaire.

cartes-postales-photos-La-Vieille-Halle-AURAY-5640-copie-1ay hallesSeize prévenus comparaissent:

Monseigneur Urbain de Hercé, 67 ans, Evêque de Dol de Bretagne

Marquis Charles Vireaux (ou Virot) de Sombreuil, 25 ans, natif de Limoges

Chanoine François de Hercé, 62 ans, vicaire général (de son frère) de Dol de Bretagne

Chanoine François-Dominique Castin de La Madeleine, 58 ans, Evêché de Saintes

Chanoine René Vincent Gilart de Larchantel, 46 ans, Cathédrale de Quimper

Chanoine François-Pierre de Rieussec, 41 ans, vicaire général de la cathédrale de Lyon

Abbé Nicolas Boulard, 57 ans, curé de Tours, natif de Montlouis

Abbé Pierre-François Bréhéret, 37 ans, curé de Bonchamp (Mayenne)

Abbé François Frotin, 34 ans, vicaire de Saint Thual (I et V), natif de Lennen-Pommerit (C d N)

Abbé Jean-Baptiste Gaignet, 34 ans, vicaire de Doix (Vendée), natif du Loroux Béconnais

Abbé Julien-Pierre Gautier, 29 ans, curé de Tréffendel (I et V), natif de Plélan le Gd

Abbé Jean Gérard, 29 ans, Curé de Saint Mervou (I et V) natif de Montauban (I et V)

Abbé Jacques-Pierre Gouraud, 56 ans, curé de Saint André sur Mareuil (Vendée)

Abbé Louis-Raymond Legall, 31 ans, natif de Bréal (I et V)

René Vincent de La Landelle, 30 ans, lieutenant en second de d'Hervilly, natif de Vannes.

François Petit-Guyot, 62 ans, capitaine dans le régiment de Franche-Comté, natif d'Apremont

Le jugement consiste en une simple affirmation d'identité.

Pour les prêtres, condamnation à mort pour n'avoir pas prêté le serment

Pour Charles de Sombreuil, seul chef de l'expédition, la mort,

Pour les deux autres civils, émigrés rentrés, la mort.

 

Cette condamnation est exécutoire dans les vingt quatre heures ; dans l'après-midi les

condamnés prennent, à pied, le chemin de Vannes, pratiquemment sans escorte, ayant donné leur parole de ne pas fuir.A Vannes, ils seront enfermés, pour leur dernière nuit, dans une des tours de la Porte Prison dont subsiste la cheminée.

 

 

Commenter cet article