AJOUT A LA COMMEMORATION DES NOYADES DE NANTES

Publié le par culture

Petit diaporama de la Commémoration des Noyades de Nantes, Dimanche 25 novembre 2012.

 

A cette Commémoration d'un fait réel, il est bon d'ajouter, pour la réflexion, ces propos d'Octave Cestor, conseiller municipal socialiste de la Mairie de Jean-Marc:

Quelle place accordez-vous à cette journée?

C'est un moment d'extrême importance pour la République. Nantes est en avance par rapport à la reconnaissance de ce lourd passé. Nous nous devions de faire plus que de simples commémorations officielles aujourd'hui.

 

Des fleurs vont être jetées dans la Loire, pourquoi ce geste ?

C'est un lieu symbolique, d'où l'on débarquait les esclaves et ou certains étaient jetés par dessus bord. La Loire représente donc un tombeau. Quand je la vois je me dis que les esprits de nos ancêtres sont là.

Interview d'Octave Cestor par le journal 20 Minutes le 10 mai 2006.

Ce brave antillais ne se pose pas de question sur le fait qu'il puisse rendre hommage à des ancêtres noyés en Loire ; comment peux-t-il être là ? Il a une méconnaissance totale du Code Noir de Louis XIV qui n'autorisait pas l'esclavage dans le Royaume, tout esclave étant automatiquement affranchi. Il a une méconnaissance totale du prix d'un esclave qui aurait été noyé malgré ce qu'il avait coûté. Il ne sait pas que, malgré les clichés grossiers, il y avait un tant soit peu de mansuétude des négriers à l'égard des esclaves qui n'a jamais existé chez les révolutionnaires, qui comptaient parmi eux des négriers, et qui ont noyé des hommes auparavant habillés en noir, en soutane, des prêtres. D'où peut-être la confusion d'Octave ? Couleur de peau et couleur du vêtement ? Des Noirs noyés en Loire, jamais, des hommes vêtus de noirs, des centaines. Nantes n'a jamais reconnu ce lourd passé !

 

Commenter cet article