5 FEVRIER 1793, LE CHANGEMENT, C'EST MAINTENANT ! NA!

Publié le par culture

La Convention décrète le changement de nom de Fontenay le Comte en Fontenay le Peuple. La ville retrouvera son nom d'origine sous Napoléon en 1804.

Il faut éliminer tout ce qui peut rappeler l'obscurantisme.

Mont-Dauphin_-713.jpgC'est pourquoi la Convention décrète, toujours ce même 5 février 1793 que la ville de Mont Dauphin, dans les Hautes Alpes, portera dorénavant le nom de Mont Lyon. Les habitants auraient souhaité Lionceaux ; cela n'a pas du paraître assez redoutable pour la belliqueuse Convention ! La ville retrouvera son nom en 1814.

Cela permet de constater que déjà, il y a 220 ans, face à de sérieuses préoccupations, les membres de la Convention s'accordaient des récréations. La révolution a mis la France en état de Guerre avec tous ses voisins européens, on mijote la conscription, mais on s'amuse en changeant le nom des villes qui rappellent la Royauté. Les impôts ont été multipliés par trois depuis la chute de la Royauté, le chômage et la pauvreté deviennent endémiques, mais on traque tout ce qui peut rappeler l'ancien système politique. Les chantiers navals ont été détraqués par la chasse aux aristocrates - se rappeler qu'aristocrates, depuis quelques mois, désignent ceux qui ne sont pas révolutionnaires - à un point tel que la Convention encourage l'achat de vaisseaux à l'étranger. Un des derniers décrets de la Convention vient d'ailleurs de décider que l'on pourra devenir enseigne de vaisseau au bout de quatre années de mer, il en fallait le double auparavant (décret du 6 février 1793). Cela promet de "belles râclées"en mer !

Certains lecteurs de ce Blog penseront peut-être que c'était une autre période. Le Souvenir Chouan de Bretagne n'est pas le Souvenir de la Chouannerie Bretonne. L'inauguration des plaques, c'est bien ; mais si on ne rappelle pas le pourquoi de l'esprit Chouan, cela ne sert à rien. Quant à l'heure actuelle, alors que le système politique qui dirige la France est confronté à une dette de 90% du PNB, il y a des choses plus importantes à faire que de s'occuper du mariage de 0,5% de la population qui, par choix, est naturellement incapable d'assurer, au dit système politique, les moyens naturels de sa pérénnité !

De même qu'il y a 220 ans, le changement des noms de rues, de villes n'était que la façon de dissimuler la faillite, déjà, du nouveau système politique et d'occuper, ailleurs, les esprits. Cela va s'aggraver dans un mois avec la persécution qui arrive.

En 220 ans, on va passer d'un endettement  - odieux - d'à peu près l'équivalent de 100 € par travailleur en 1789 à un endettement - heureux - de 30.522€ par HABITANT en 2013 !

Commenter cet article