19 MARS 1792, IL Y A 220 ans.....

Publié le par culture

Aujourd'hui, René Victor Joseph Palierne de la Haudussais fête son anniversaire

Ses 27 ans lui montrent un avenir heureux et sans gros soucis. Pourtant cette fichue Constituante, remplacée depuis le 30 septembre 1791 par l'Assemblée Législative, a modifié de façon bizarre le paysage du Royaume.

Les lois sur l'Église, les prêtres, les moines, la confiscation des biens cléricaux et cette curieuse obligation d'obliger des religieux à prêter le serment à une nation laïque, depuis que le Roi est écarté du pouvoir réel, semblent bizarre et très curieux.

Né à Mésanger le 19 mars 1765 en le logis de la Vieille-Cour, un mariage heureux avec une roturière - Jeanne Menet - bien dotée, il y aura six ans déjà, René Victor est depuis le 15 juin 1790 receveur-trésorier de la région d'Ancenis. Il a dû quitter Mésanger pour s'installer à Ancenis, rue des prêtres avec sa femme et leurs deux filles.

Il a plaisir à exprimer ses opinions lorsque les prêtres qui ont prêté serment à la Constitution Civile du clergé viennent percevoir leurs traitements.

Si verser les traitements relèvent de sa charge, l'expression de ses intimes convictions n'en fait pas partie.

Des plaintes s'élèvent  auprès du District d'Ancenis.

Petit à petit l'horizon va s'assombrir pour Palierne, comme pour beaucoup de personnes qui ne peuvent prévoir que les jours heureux vont disparaître.

Il ne peut pas savoir que dans un an, il va faire la connaissance d'un grand et étrange breton, d'une force redoutable qui lui offrira, en signe d'amitié, un curieux couteau à 22 lames. Ce breton est né à Kerléano, il a six ans de moins que Palierne et s'appelle Georges Cadoudal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article