1792-2012 toujours les mêmes sornettes...

Publié le par culture

Il n'était pas question de garder, intimement, la réaction d'un lecteur à un article concernant Marie-Antoinette ; il est soumis à votre réflexion:

Mon sentiment balance entre la tristesse et la moquerie, lorsque je constate qu'après 220 ans, la République nourrit toujours en son sein de pauvres hères nostalgiques de leur servitude passée. Continuez de pleurer sur vos maitres déchus, cela vous consolera de votre ressentiment d'impuissants.
Au hommes libres de choisir s'il doivent en rire ou en pleurer...

http://tieche.net/

Allez sur ce lien et vous serez édifiés sur le niveau intellectuel de  certains sots qui se pensent investis d'un pouvoir de juger de ce qui est "bonne pensitude et mauvaise pensitude".

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Dans la lignée des statuts (Histoire et culture) du Souvenir Chouan de Bretagne rappelons deux faits importants pour l'Histoire de la France et le devenir d'un très grande partie de sa population:

-20 septembre 1792, à la fin de la dernière réunion de l'Assemblée Législative, avant qu'elle ne cède la place à la Convention, Collot d'Herbois, ancien acteur sans envergure, prend la parole: "Avant de nous séparer, votons l'abolition de la Royauté". A l'unanimité, les 321 députés votent tous ce texte. Ce qui fera dire aux Tièches que ce fut une décision démocratique.

Un seul bémol: cette décision fut votée par une assemblée non représentative ; en effet les 321 députés ne représentaient que 49% de l'Assemblée.

51 % des députés étaient absents.

DEMOCRATIQUEMENT L'ABOLITION DE LA ROYAUTE, D'UN SYSTEME POLITIQUE QUI AVAIT DIRIGE LA FRANCE PENDANT MILLE DEUX CENTS ANS,  ETAIT DECIDEE ET VOTEE PAR UNE MINORITE NON REPRESENTATIVE D'AUTANT MOINS  REPRESENTATIVE QU'ELLE N'AVAIT ETE ELUE QUE PAR MOINS DU QUART DE LA POLPULATION.

Le 21 septembre, la Convention décidait que ce jour était le premier jour de l'An I de la République, Une, Indivisible et Invincible.

Nous avons là le texte d'une déclaration et non d'une proclamation !!!!

 

 

Commenter cet article

Irène Pincemaille 24/10/2012 18:04

Bonjour Messieurs,
Comme suggéré, je suis allée jeter un coup d'oeil sur le blog de ce Mr. Tieche : pas mal en effet !!! J'ai tenté de laisser un commentaire : en vain, il doit falloir s'abonner ou quelque chose
comme ça - dommage ! car ce pauvre type n'aurait pas été "déçu du voyage" comme on dit : en termes fort courtois, c'est mon habitude, mais avec quelques arguments aussi affûtés que sa chère
guillotine ! Ex : à sa destination si, par le plus grand des hasards, il consultait notre blog :
- "Monsieur, il ne faut pas dire "la révolution française", mais la "révolution DITE française" car elle fut concoctée dans les arrières-loges de Londres et d'Amsterdam, d'où partaient les
pamphlets, libelles (on dirait les "tracts" aujourd'hui)les plus diffamatoires et les plus injurieux.
- Au XVIIIème siècle, la France était le pays le plus prospère d'Europe, d'où des jalousies inextingibles.
- En 1789, il n'y avait pas DIX républicains à Paris !!!
- Comme le GÉNOCIDE VENDÉEN ne vous suffit manifestement pas, ajoutons-y celui de Lyon, de Toulon et autres lieux, de la Terreur institutionnalisée (jamais utilisée sous l'Ancien Régime),
etc..."
Voilà, en 1er jet, ce que je pourrais dire à ce monsieur si j'avais trouvé le moyen de répondre à son tissu de sornettes ! J'avoue n'avoir pas eu la patience de lire toute sa page, n'ayant pas de
temps à perdre à cela, le début m'a suffi !!!

Je vous présente mes amitiés les plus courtoises.