17 Août 1792......QUELLE IMPUDENCE !!!

Publié le par culture

En ce vendredi 17 aout 1792, sous l'impulsion de la Commune Insurrectionnelle de Paris, l'Assemblée législative crée LE TRIBUNAL CRIMINEL EXTRAORDINAIRE.

Son rôle: juger les crimes commis lors de la journée du 10 août lors de l'attaque des Tuileries.

Quels crimes et quels  justiciables ?

Non ce ne sont pas les hordes révolutionnaires qui ont massacré, dépecé, defenestré, assassiné les défenseurs du Roi, le légal dépositaire de l'exécutif.

Les justiciables seront ceux qui ont défendu la famille Royale et le Roi chef légal de l'exécutif, même s'il y a déjà des semaines que ce pouvoir n'était plus qu'un simple voile, les politiciens ayant, sans vergogne, dépouillé petit à petit le Roi de ses fonctions.

Les justiciables seront les nobles qui ont défendu Louis XVI et les Suisses - officiers et soldats - qui ont défendu l'objet de leur engagement par "Honneur et Fidélité". Si les Gardes Nationales avaient fait le travail qui était le leur - la défense des Tuileries - les Suisses n'auraient jamais été là et donc pas massacrés. marteau-justice.jpg

Les justiciables entendront le verdict unique: la mort.

themis-justice-dwgLe symbole de la justice sous la monarchie était la main de justice.

 Le 17 août ce sont deux emblèmes maçonniques: Thémis - déesse grecque de la justice - les yeux bandés tenant une balance tout en dominant le monde sur une branche d'acacia et le second: le marteau du président.

Ce Tribunal Criminel Extraordinaire a ceci de particulier qu'il ne comporte ni Cour d'Appel ni  Cour de Cassation. Ce Tribunal est souverain, ses arrêts définitifs. Le nouveau ministre de la Justice, Georges Danton est passagèrement en désaccord. Seulement passagèrement.  L'eût-il été durablement, sa tête aurait pu l'en remercier. Un obscur sera président de jury ; 220 ans ans après, il évoque La Terreur: Fouquier-Tinville.

Ce Tribunal Criminel Extraordinaire entre en action le jour-même ; il est la synthèse de la Justice prononcée par les vainqueurs dont les exemples abondent dans l'Histoire de la République. N'entendait-on pas dans cette Assemblée Nationale, qui a plus souvent des allures de prétoire de halles que de lieu de ""haute" politique, un député - André Laignel - lancer à un ancien Garde des Sceaux en octobre 1981:" Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaire !".

Ce qui la vraie explication de la démocratie constamment appliquée depuis 220 ans.

Quant au Roi Louis XVI - toujours Roi marqué en sa personne par le geste religieux qu'est l'onction du Sacre qu'il a reçue à Reims ( comme un prêtre est "sacerdos in aeternum" prêtre qui a reçu l'onction sacrée du sacerdoce ou un évêque même en retraite est sacré pour l'éternité) -  dans sa petite tour du Temple où il est depuis le 13 août il ignore encore quel sera son sort. Là aussi, c'est la Commune Insurrectionnelle, activiste,  qui a pris le pas sur l'Assemblée de grands discoureurs et bonimenteurs (au sens premier du terme: bons menteurs).

C'était le 17 Août 1792, il y a 220 ans, les débuts d'une catastophe non annoncée dans sa fureur à venir...

Déjà le début des "Valeurs de la République" chères, très chères à certains politiciens.

Oui, vraiment,  quelle impudence !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Pierre Eustache 18/08/2012 00:45

Bel article qui n'entraîne aucune réaction. Absence de lecteurs ou j'm'en foutisme ? Pourtant tout est clair dans l'enseignement que poursuit ce Blog. Est-ce parce que ce ne sont que de simples
faits d'Histoire et qui ne sont pas des faits politiquement exploitables ? C'est le seul Blog que je consulte et qui narre, presque jour après jour la désagrégation de la France.
L'absence de réactions est navrante. Malgré tout Vive le Blog du Souvenir Chouan de Bretagne. Qu'il dure !