1 DECEMBRE 1792, BARERE MET LA PRESSION...

Publié le par culture

Barere-inverse.jpgSur proposition de Barère, Président de la Convention, celle-ci décrète la peine de mort contre ceux qui proposeraient d'établir la royauté en France ou tout autre pouvoir attentatoire à la souveraineté du peuple.

Ainsi, petit à petit, après les déclarations de Valazé puis de Mailhe, le sort de Louis XVI se noue.

Au diable le peuple pris comme prétexte, la bourgeoisie et ceux qui veulent être Vizir à la place du Vizir mettent en place la tragédie qui va détruire une antique société, basée sur plus de mille ans d'Histoire et de Culture, pour le profit d'individus qui n'auraient jamais pu se révéler autrement que par le mensonge, le vol et le crime (d'après T.X de l'Université de Nantes).

C'est par la prévention d'un pouvoir attentatoire à la souveraineté du peuple que 58% de celui-ci va payer l'addition, par la persécution, la guillotine, la fusillade, les noyades.

Mais cela était pour son bien afin qu'il soit regénéré.

Barère, qui n'est qu'un psychopathe, avec ses partenaires de la Convention, n'est jamais que le précurseur de ceux qui voulurent le bonheur du peuple sous les régimes bolchéviques, staliniens, hitlériens ou Pol-Potiens. Toujours le peuple devra payer très cher, à partir de cette idéologie qui veut lui imposer le bonheur, et sa non-acceptation de ce bonheur là.

Il a fallu près de 40 ans pour juger les assassins du peuple cambodgiens, Duch (ou Douche) bénéficiant d'un jugement emberlificoté, le communisme est une mauvaise interprétation du social bonheur du peuple, et il n'est pas question de remettre en cause les bienfaits de la révolution dite française qui est la créatrice des "Valeurs de la République" auxquelles se réfèrent nos hommes politiques.

En ce 1 décembre 1792, il y a 220 ans, une machine infernale se met en branle !!! Nul ne présage qu'elle va détruire près de 10 % de sa population dans un conflit franco-français comme la France n'en a jamais connu dans sa longue Histoire.

Commenter cet article