VENDREDI SAINT 1793 ?

Publié le par culture

VENDREDI SAINT 1793 ?

En 1793 ce n'était pas un virus qui avait fermé les portes des églises et, subséquemment, l'accès aux sacrements ; c'était une volonté politique. En 2020 il nous est possible de dire aussi que c'est une volonté politique associée à un virus qui nous met dans la même situation mais avec en plus la bénédiction du  haut clergé ; ce confinement aura-t-il été la solution ? Comme le disait avec un certain cynisme voire  son habituelle incompétence à diriger le pays François Hollande : "C'est au bout du chemin que nous saurons si c'était le bon".

Il y a 227 ans, les églises étant fermées, de courageux prêtres continuaient à assurer leur sacerdoce risqué. 227 ans après il est possible de garder une certaine pratique par Internet avec l'ingéniosité de certains prêtres qui savent utiliser les réseaux dits sociaux.

Par cet article je vais vous emmener dans un petit village du Cantal, à Saint Urcize ; nous y étions déjà allés il y a quelques mois à propos du soi-disant calice de l'abbé Edgeworth de Firmont. Plus particulièrement en ce Vendredi Saint je vais vous faire découvrir un petit musée communal, accolé à l'église, consacré aux reliques des Pénitents Blancs découvertes de façon fortuite dans le grenier du presbytère il y a quelques années où elles avaient été reléguées après l'arrêt des processions vers la fin des années soixante. Ces processions se faisaient pendant la Semaine Sainte. Elles s'ouvraient par la croix en fer forgée

VENDREDI SAINT 1793 ?

Ensuite le Christ représenté par son visage imprégné sur le voile de Sainte Véronique.

VENDREDI SAINT 1793 ?

Les pénitents portaient différentes figurines en haut de leurs hampes (bâtons de procession) : les instruments de la passion (la main du Grand prêtre qui avait giflé Jésus, un gourdin qui avait frappé Jésus, le vase pour Ponce Pilate se lavant les mains

VENDREDI SAINT 1793 ?VENDREDI SAINT 1793 ?

La tunique rouge dont IL fut couvert par dérision mais aussi les dés avec lesquels "ils tirèrent au sort ses vêtements"

VENDREDI SAINT 1793 ?

Les instruments de la Passion : les trois clous, les tenailles, la couronne d'épines, le vase de la Cène, le marteau pour Le clouer sur la Croix

VENDREDI SAINT 1793 ?

Les Évangélistes sont là aussi : Saint Luc et l'enfant, Saint Marc et son lion, Saint Mathieu et son boeuf, Saint Jean et son aigle.

VENDREDI SAINT 1793 ?

En fin de vitrine le soleil, le Christ expirant, un spectateur. Vous contemplez des objets qui ont 300 ans et qui ont survécu à bien des vicissitudes.

VENDREDI SAINT 1793 ?

L'accès à ce joli et rare musée est gratuit.

Il est logique de terminer cet article par la belle Piéta du XVIème siècle installée dans le chœur de l'église

VENDREDI SAINT 1793 ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :