LES FAVORIS DE MARIE-ANTOINETTE hier au soir

Publié le par culture

LES FAVORIS DE MARIE-ANTOINETTE hier au soir

Je ne peux pas savoir ce que pensent les lecteurs de ce blog de l'émission bernienne d'hier soir sur France 3. Moi, pas grand chose !

Toujours les mêmes resucées sur les folles dépenses de la Reine, ses amies, ses amours, ses problèmes comme l'aurait chanté Charles Aznavour. Bern et ses frou-frou verbaux, Jean-Christian Petitfils et ses sous-entendus avec la princesse de Lamballe, Evelyne Lever répétant inlassablement la même chose ; l'impression d'entendre un disque rayé.

Même si cela est signalé il n'a pas été souligné les vents mauvais de méchanceté soufflant au cœur de la Famille Royale entre les Tantes et le coureur de jupon Artois qui n'arrivera jamais à ses fins. Comme d'hab' on parle encore et toujours de Fersen amoureux physique ? Platonique ? Beaucoup de conditionnels employés avec le regard soupçonneux et le sourcil relevé de celui qui ne sait pas mais qui laisse entendre qu'il sait.

La seule bonne note : quant on se décide enfin à parler de la façon ignominieuse dont la Femme Marie-Antoinette sera traitée par ceux-là même qui ont pondu les Droits de l'homme. Les  auteurs laissent planer une conduite équivoque en ce qui concerne l'amitié pour la Reine de Madame de Polignac et de la Princesse de Lamballe; celle-ci, malgré le danger, n'abandonnera pas la Reine, au contraire des frères du Roi et d'une bonne  partie de la Cour.

Beaucoup de tableaux de la Princesse sont montrés ; mais il y en a un qui trône dans la salle du Conseil municipal de Lamballe (Côtes d'Armor), juste dans le dos du maire ; signé Jean Mosnier il date de 1780

LES FAVORIS DE MARIE-ANTOINETTE hier au soirLES FAVORIS DE MARIE-ANTOINETTE hier au soir

Il est regrettable aussi de ne pas avoir traité du sujet du "Collier de la Reine" qui fut le point de départ des attaques virulentes contre la Reine grâce à la sottise du cardinal de Rohan qui aurait bien voulu, avec ce collier, faire partie des favoris de Marie-Antoinette (voire plus si affinité) et en arrière l'escroc maçonnique Balsamo dit Cagliostro et la participation de la fausse comtesse de La Motte !

L'erreur de Louis XVI sera de laisser le choix à l'offensant, le niais Rohan, qui préférera être jugé par le Parlement de Paris, toujours plus ou moins hostile au roi, que par le Roi lui-même. Le benais sera chassé de son poste d’aumônier de la Cour et envoyé en pénitence à La Chaise Dieu, La Motte se verra offrir deux fleurs de lys gravées au fer rouge sur chaque épaule et sera enfermée à La Salpêtrière.  Cagliostro sera expulsé de France ; il ira par la suite en Italie où à la suite de frasques anti-catholiques il sera enfermé au château Saint Ange et condamné à mort pour franc-maçonnerie.Sa peine commuée en détention à vie il sera transféré au château San Leo et mourra deux ans après le couple royal qu'il avait offensé. Les bijoutiers juifs se retrouveront avec leur collier sur les mains ; ils devront le dépecer pour vendre les pierres séparément.

J'ai remarqué la prestation d'Hélène Delalex (Conservateur du Patrimoine au Château de Versailles et Professeur à La Sorbonne, conservatrice en charge de la galerie des carrosses) qui sort enfin Marie-Antoinette des sentiers battus et rebattus sur la Reine dépensière, superficielle, joueuse, écervelée, volage trompant son mari. Si tout cela avait été vrai ne serait-ce pas apparu lors du "procès" (guillemets de rigueur) surtout avec la hyène Hébert ? Il avait jeté une accusation d'inceste dont le Président Hermann fut outré, alors le reste ...  Ce qui pour moi veut bien dire que ces suppositions révolutionnaires répétées sont prises pour des réalités !

Hélène Delalex était commissaire-adjoint, co-organisatrice de la superbe exposition intitulée "Sciences et curiosités à la Cour de Versailles" en 2010-2011.Y était exposé (entr'autres pièces) l'Androïde de Marie-Antoinette, un merveilleux automate auquel avait été donné l'aspect de la Reine. Au lieu de le garder pour son seul plaisir égoïste la Reine en avait fait don au Conservatoire des arts et Métiers afin que sa vue puisse profiter au plus grand monde ; ce qui montre bien sa personnalité généreuse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article