REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé MERCREDI 28 AOÛT 2013

Publié le par culture

REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013

Déjà amputée en juin de la partie Néo-romane, par la volonté des Colonnes Municipales regroupées derrière les généraux Turreau, Cordelier, Crouzat, ce mercredi d'un temps splendide va voir la destruction de l'église du XIXème siècle, fruit du travail et des privations d'un peuple catholique qui voulait honorer son Dieu dans une belle église.

REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013

A 15 HEURES, les municipaux, casqués, viennent assister à la mise en oeuvre de leur plan de destruction que Cordelier lui-même n' avait pas pu réaliser dans sa totalité le 5 février 1794.

La machine est prête.

REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013

Lors de la réunion de protestation, organisée le dimanche 25 août par le Souvenir Chouan de Bretagne,  qui réunit la foule considérable de ...neuf personnes, nous avions constaté la présence dans cette église d'éléments qui n'avaient pas été évacués : Pierre d'autel, voiles de calice, manipules, bourse, même un bocal de cendres pour la cérémonie du même nom ; il restait aussi l'autel perpétuel et tous les meubles, en excellent état, dans la sacristie. De belles clés de voûtes aux armes de quatre famille nobles locales.

REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013
REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013

ET TOUS LES VITRAUX DONT ON PEUT EVALUER LA VALEUR AUX ALENTOURS DE 200 MILLE €;

Tout cela payé par la sueur et le travail des habitants des années 1850, balayé d'un revers de pelleteuse sur ordre de ceux qui sont censés défendre le patrimoine du bourg dont ils sont les élus ! Et dans la plus totale illégalité puisque le Tribunal administratif de Nantes, qui avait interdit la destruction,  s'est incliné après que la destruction - interdite - ait été totalement réalisée. Le premier magistrat de Gesté qui bafoue la loi !

REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013
REMINISCERE ... SE SOUVENIR :GESTé                                               MERCREDI 28 AOÛT 2013

A suivre.....