VENDREDI SAINT 2017

Publié le par culture

Croix du Temple sous la neige

Croix du Temple sous la neige

Les catholiques commémoraient aujourd'hui la crucifixion du Fils de Dieu après des traitements ignobles par cruauté totalement gratuite car il n'avait rien à avouer.

Amené au Sanhédrin (conseil des prêtres) qui, sous l'accusation de Blasphème, le font livrer à Pilate qui, s'en lavant les mains, le condamnera à mort par crucifixion. La croix n'est pas du tout un instrument de mort juif ; chez eux c'est la lapidation ou la pendaison. La croix est un instrument de supplice particulier aux Romains et réservé aux esclaves.

Pour beaucoup de juifs actuels, Jésus méritait la mort pour avoir blasphémé.

Pour le Grand Rabbin Gilles Berheim (rabbin épisodique de 2009 à avril 2013 accusé de plagiat et de fausse qualité d'agrégé en philosophie) : "Sur les trente trois premières années de Jésus, il n'y a rien d'irréparable entre juifs et chrétiens ; ce sont ses deux derniers jours et après qui nous éloignent pour toujours" (Gilles Bernheim, février 2011)

Après sa mort, vers 15 H, alors qu'il était cloué sur la croix depuis six heures de temps, Joseph d'Arimathie va demander à Pilate de descendre le corps du Crucifié ; il l'inhumera dans son tombeau, précipitamment car l'heure du sabbat approche.

VENDREDI SAINT 2017