LIBERTÉ, LIBEEERTÉEEE CHERIIIIIEEEEEE.........

Publié le par culture

LIBERTÉ, LIBEEERTÉEEE  CHERIIIIIEEEEEE.........

La liberté numérique n'existait évidemment pas il y a 225 ans mais il y avait des libertés, dont la liberté religieuse, qui étaient intouchables ; ce fut la raison du soulèvement des Révoltés qui furent ensuite baptisés Chouans ou Vendéens. Pour la Convention les Révoltés sont labellisés "Vendéens" (on parle de la Vendée pour le Sancerrois soulevé, on parle de Vendée pour le courageux Charrier en Lozère etc.), ce qui fait effectivement beaucoup de Vendéens !  

Pour Victor, le roman rédigé en 1872, Quatrevingt-Treize sur la guerre contre les Vendéens se déroule dans les environs de ......Saint Malo. Ah ! Les perles hugoliennes ! Car son 93 en est truffé. Mais on ne commet pas de crime de lèse-Victorhugo.

Une nouvelle atteinte à "Liberté, Liberté Chérie" se profile avec le délit d'entrave numérique. Il est rationnel de pouvoir exprimer son désaccord envers les lois scélérates, particulièrement celles qui concernent la vie. Avortement, GPA, PMA construction d'un être humain robotisé jusqu'à l'absurde; la voiture sans chauffeur étant pour moi un des summum (un puriste dirait summa, summum étant du genre neutre en latin et ce genre n'est pas une théorie !). Je vois mal ce que ferait ma voiture toute seule lors du rassemblement de nos amis du Souvenir Catholique en Languedoc à Saussines ! Et s'arrêter au retour pour choisir des saucissons dans la charcuterie de Nasbinals !

Quel rapport avec la Chouannerie ? Si pour certains la Chouannerie est un moyen lucratif ou folklorique, elle est surtout le mode d'expression d'un désaccord manifesté par ceux qui ne voulaient pas que l'on touche à leurs libertés !

On voit, par ailleurs, les dégâts causés par l'entrave, sous une nouvelle forme: la censure numérique de la connaissance de l'Histoire avec le nom de cette résidence inaugurée pour le 220ème anniversaire de La Terreur en terre de Chouannerie morbihannaise à Lanester. Merci Bertrand pour le cliché.

Allez ! Encore une petit peu d'anesthésie musicale avec des paroles mensongères placées sur de la musique volée, un tout normal pour un régime menteur et privatif de Liberté.