14 AVRIL 1816, MORT D'UN CUMULARD : RÉGICIDE et SACRILÈGE !

Publié le par culture

14 AVRIL 1816, MORT D'UN CUMULARD : RÉGICIDE et SACRILÈGE !

Louis Guyardin,

Lieutenant particulier au bailliage de Langres; il change de voie et s’engage dans le sacerdoce. Monseigneur César-Guillaume de La Luzerne, Evêque de Langres, le nommera par la suite Vicaire général. Monseigneur César-Guillaume de La Luzerne fait partie des 30 évêques qui refusent la Constitution civile du Clergé et la suppression des Diocèses : ce n’est pas au Politique d’interférer dans les décisions canoniques catholiques ! Seul le Pape peut décider de la suppression d’un diocèse !

L’abbé Guyardin est élu député suppléant du Clergé aux États généraux pour le district de Langres, le 3 novembre 1789 ; il siégera, le 7 décembre, à la place de Mgr de la Luzerne qui a démissionné.

Finalement il renie son sacerdoce et se marie. Il devient Procureur de la commune de Langres ; élu, le 4 septembre 1792, à la Convention pour le département de la Haute-Marne, il vote la mort du Roi.

Il est envoyé en mission à l'armée de Rhin-et-Moselle en 1793, puis dans l'Ardèche et la Haute-Loire où il se distingue par ses persécutions contre les prêtres et les religieux réfractaires mais aussi contre les Chouans du Velay et particulièrement dans la région d'Yssingeaux.

Au Puy en Velay, lui le prêtre renégat, mais « Sacerdos in Aeternum –prêtre pour l ‘Eternité » va au bout de l’abjection en présidant, et allumant par lui-même le feu qui va détruire la Vierge Noire, Notre Dame du Puy en Velay, le 8 juin 1794.

Le 14 octobre 1795, 23 Vendémiaire (jour du navet), il est élu par le département de l’Ardèche au Conseil des Cinq-cents. Il deviendra par la suite Commissaire du Directoire puis Premier président du Tribunal criminel de la Haute-Marne. Malgré ce titre il ne jugera pas nécessaire de se présenter devant lui-même !!!

Il reçoit la Légion d’Honneur le 13 juin 1804 (déjà, on ne "chipotait" pas sur les récipiendaires), devient juge au Tribunal d’Appel de Dijon, est créé Chevalier de l’Empire (lui le « bouffeur de curés et de nobles ») et devient Conseiller à la Cour d’Appel de Dijon le 6 avril 1811.

A la Seconde Restauration, le 12 janvier 1816, il doit quitter la France en tant que régicide et se retire à Fribourg, en Suisse, où il rendra son âme au diable le 14 avril 1816.

Bon sang ne saurait mentir : Sa fille épousera le fils de Jean-Baptiste Hérard Conventionnel et régicide !

La Vierge Noire, honorée au Puy en Velay, n’est pas une copie mais une statue qui était autrefois dans la chapelle Saint Maurice du Refuge.

Elle fut installée dans la cathédrale du Puy, le 8 juin 1856, par Monseigneur Auguste de Morlhon, Evêque du Puy en Velay, lors du soixante deuxième anniversaire de la destruction-profanation de 1794.