GEORGES ! BIENHEUREUX PIERRE-RENÉ ROGUE ! AU SECOURS !!!

Publié le par culture

Impensable dans le diocèse de Monseigneur Centène : Le curé d'Auray, Fatik Ozturk reçoit l'imam Emile Bigumira pour dire la prière à la mosquée.

GEORGES ! BIENHEUREUX PIERRE-RENÉ ROGUE ! AU SECOURS !!!

Pardon, j'ai fait une erreur, me souligne un ami. Dans un souci de concorde, nous sommes dans le Temps de l'Avent et suivons les consignes d'Isaïe répétées par Jean-Baptiste, dans le Coran: Aplanissez les chemins d'Allah !

C'est pour cela que dans un geste qui va au delà de l'oecuménisme (au départ pour le rapprochement entre Chrétiens) et qui  se rapproche du paganisme le curé-doyen d'Auray, Emile Bigumira s'est rendu à la mosquée turque d'Auray pour participer à la prière (????) de l'imam Fatik Ozturk. Emile Bigumira a pu dire un mot devant ses nouveaux paroissiens:

GEORGES ! BIENHEUREUX PIERRE-RENÉ ROGUE ! AU SECOURS !!!

"Beaucoup de gens, dont nous faisons partie, nous catholiques et vous musulmans, veulent construire une humanité nouvelle. Nous sommes différents. Notre religion n'est pas la même, mais d'un autre côté nous partageons beaucoup de points communs, comme la fraternité et l'amour de notre prochain. Et surtout nous croyons en un même Dieu."

Ces propos sont rapportés par les gazettes locales, Ouest-France et le Télégramme. L'évènement a été annoncé par Radio Sainte Anne (RCF).

On peut penser que le brave Emile, gavé par la lecture de La Croix (le mal nommé) et la visualisation d'Antenne 2 et Fr 3 , ignore ce qui se passe en Afrique centrale avec les collègues de Fatik embauchés chez Boko Haram, en Irak et en Syrie où les pacifiques musulmans convertissent en douceur les Infidèles chrétiens.

Sur le cliché ci-dessous, il est possible de comparer le regard non pas angélique mais séraphique (que les Séraphins me pardonnent !) d'Emile Bigumira et celui plein d'amour de l'imam.

GEORGES ! BIENHEUREUX PIERRE-RENÉ ROGUE ! AU SECOURS !!!

De façon plus sérieuse une réflexion s'impose vis à vis d'Emile Bigumira qui, s'il n'en est pas encore à invoquer le Vaudou de ses ancêtres, et à le faire invoquer par ses paroissiens, met sur le même plan d'égalité:

- Dieu, le Créateur de l'Univers qui nous a envoyé son Fils en qui  nous affirmons notre foi par la récitation du Credo, Parole de Dieu répandue par les apôtres.

-Allah, dont la parole est prêchée par le sabre et le cimeterre (pas cimetière bien que ce soit la finalité du cimeterre). Emile ignore les différences fondamentales !

Si la peur de la persécution habite Emile qu'il aille chez les mahométans et arrête de désorienter des paroissiens qui déjà n'ont pas des connaissances religieuses très étendues. Suffisantes mais pas assez étendues.

Un prêtre, le jour de son ordination, prononce devant Dieu,  parmi ses trois voeux, celui d'obéissance (pauvreté, célibat). Electron libre et immaîtrisable, à la limite du Chrétinisme, le curé-doyen n'est plus en communion avec son évêque, qui, avant de le réduire à l'état laïque, s'il persistait dans ses erreurs, devrait l'envoyer pour une longue et sévère retraite à La Grande Chartreuse (pas du côté des liqueurs!). 

Il faut empêcher, en ce temps où nous allons rappeler le martyre du Bienheureux Pierre-René Rogue confesseur de la Foi (guillotiné le 3 mars 1796), que ce genre d'individu répande ses erreurs. Dans un article de la prochaine Revue du Souvenir Chouan de Bretagne nous verrons avec quelle charitable sévérité Monseigneur Urbain de Hercé enseignait ses futurs prêtres dans le but de bien guider leurs futurs fidèles et non pour bien manger !

Lors du 10ème anniversaire de son épiscopat, Monseigneur Raymond Centène, en la basilique de Sainte Anne d'Auray nous a dit après avoir mis la très belle mitre offerte par les fidèles :"...Par ce qu'être évêque, ce n'est pas drôle tous les jours.  Je porte une croix sur la poitrine que l'on appelle croix pectorale (C'était celle de Monseigneur de Hercé en ce jour d'anniversaire) mais celle que je porte sur les épaules et que l'on ne voit pas, est beaucoup plus lourde. C'est pourquoi je vous remercie beaucoup pour votre présence mais  surtout de votre prière, non seulement aujourd'hui mais tous les jours. Merci à tous".

Prions pour nos évêques et leurs bons prêtres. Bon courage Monseigneur Centène de la part du Souvenir Chouan qui vous salue  respectueusement.