5 JUIN 1815, MARIE-LOUISE VICTOIRE DE DONNISSAN EST VEUVE POUR LA SECONDE FOIS

Publié le par culture

5 JUIN 1815, MARIE-LOUISE VICTOIRE DE DONNISSAN EST VEUVE POUR LA SECONDE FOIS

Ce 5 juin, lors de la Bataille des Mathes à Saint Hilaire de Riez sur le littoral vendéen, Louis de La Rochejacquelein est mortellement touché par plusieurs balles en pleine poitrine tirées par les soldats du général Estève de Latour. Le 4 si on suit Mullié mais celui-ci ne fait-il pas mourir Monsieur Henri le 4 mars 1794 ? D'autre part la Bataille des Mathes étant datée du 5 juin 1815 il est difficile d'y faire mourir le Marquis la veille !

En 1791  Victoire de Donnissan avait épousé Louis-Marie de Lescure. Celui-ci fut blessé grièvement lors de la Bataille de La Tremblaye le 15 octobre 1793, Bataille qui s'inscrit dans le terme plus général de Bataille de Cholet dont elle était une des composantes. L'échec de cette Bataille fut à l'origine du regroupement à Saint Florent le Vieil, la traversée de la Loire et la fuite éperdue vers la lointaine Grandville.

Louis-Marie de Lescure décède le 4 novembre 1793 à La Pellerine, en Mayenne laissant sa femme enceinte et leur fille âgée d'un an.

Après la tourmente et les persécutions ralenties elle se retire sur les terres de sa famille en bordelais, au château Citran (terres possédées par la famille dès l'époque médiévale jusqu'à la mi-XIXème, devenues un vignoble de haut rang -Haut Médoc- revenu en France après avoir été possédé brièvement par les japonais) ou à Clisson à Boismée dans les Deux-Sèvres.

Sur les instances de sa mère elle épouse, en mars 1802, Louis de La Rochejacquelein devenu Marquis au décès de son frère, le Célèbre Monsieur Henri tué près de Nuaillé le 28 janvier 1794.

La Bataille des Mathes s'inscrit dans le cadre de la lutte contre Napoléon qui, ayant débarqué de l'Ile d'Elbe le 1er mars 1815 a fait une marche glorieuse jusqu'aux Tuileries ; cela aura permis  à Louis, Marquis de La Rochejacquelein d'être des derniers fidèles auprès de Louis XVIII.

Etrange analogie de l'Histoire, Louis est sur les mêmes lieux que son frère aîné le 10 août 1792 parmi les derniers défenseurs d'un autre frère, Louis XVI !

Il accompagne le souverain héréditaire jusqu'à Gand, passe en Angleterre, essaie d'obtenir des subsides et des armes, rentre en Vendée et va essayer de soulever les foules. Mais déjà à l'époque, il est difficile de faire bouger les particuliers !

Il s'entoure de quelques rescapés de la Grande Guerre et contacte d'anciens chefs comme Autichamp, Suzannet, Sapinaud de La Rairie. Les armes livrées d'Angleterre sont débarquées. Sous les ordres du général Lamarque, le général Estève désigne à ses homme un homme à la capote bleu au sommet d'une élévation de terrain. Un lieutenant donne l'odre à ses hommes de "faire feu". Touché en pleine poitrine, Louis de La Rochejacquelein s'effondre en se signant. Il avait 38 ans.

Victoire de Donnissan est veuve pour la seconde fois ; elle a 43 ans. Louis inhumé provisoirement aux Mathes sera ensuite emmené dans le caveau de famille à Saint Aubin de Baubigné.

Certains se demandent à quoi ont servi ces combats d'arrière-garde tels ceux qui se sont déroulés à Pen-Mur en Muzillac (56) ou à Brec'h ou à Auray - où nous serons samedi prochain 13 juin pour commémorer ces batailles. Ces batailles et soulèvements ont mobilisé suffisamment de troupes impériales qui feront défaut lors du grand Choc qui doit inévitablement se produire entre les pays frontaliers et l'arrogant provocateur débarqué !

Commenter cet article