LE ROI LOUIS XVI SUR FRANCE 2, c'est ce soir à 20 H 55

Publié le par culture

Au vu de l'annonce on peut s'attendre à tout sur le roi Louis XVI dans l'émission présentée sur France 2 par Stéphane Bern. Du meilleur comme du pire !

Surtout en lisant l'introduction de la présentation: 

 

Stéphane Bern propose de s'attarder sur la personnalité du roi Louis XVI, déchu par la Révolution et guillotiné le 21 janvier 1793. C'était un homme cultivé, passionné par les progrès techniques de son temps, mais impuissant face au déficit colossal de son pays. Il soutint activement la naissance des Etats-Unis d'Amérique, la plus grande démocratie du monde. Louis XVI fut le dernier roi à habiter le château de Versailles, où il organisa le premier vol de montgolfière, lança la légendaire expédition de Jean-François de La Pérouse et offrit à son épouse Marie-Antoinette le bel écrin du petit Trianon, que des millions de visiteurs du monde entier continuent d'admirer.

Cible symbolique d'un régime monarchique ancestral balayé par le vent des idées nouvelles, Louis XVI subit la Révolution sans jamais faire tirer sur la foule, affronte son procès avec courage et lucidité, s'occupe avec tendresse de ses enfants depuis leur naissance jusqu'à la prison du Temple et monte à l'échafaud en priant que son sang ne retombe jamais sur la France.
Secrets d'Histoire dévoile Louis XVI, souvent malmené par l'historiographie, l'homme et le roi, celui qui en mourant donnera naissance à la République Française.

Un homme cultivé, très cultivé, intéressé par les progrès techniques et les soutenant de ses propres deniers, un Roi bon, trop bon, aimant son peuple comme sa famille, et dont la bonté passa pour de la faiblesse face aux immondes calomnies.

La soi-disant impuissance du Roi face au colossal déficit de son pays est due au nom respect de la convocation des Etats Généraux du Royaume, convoqués uniquement pour la réorganisation du système fiscal,  qui vont profiter de cette réunion pour s'auto-ériger en Assemblée Nationale et profiter de cet état de fait pour bouleverser l'organisation du pays qui va s'acheminer ensuite vers un nouveau système politique, la république, renversant par un coup d'Etat la royauté le 22 septembre 1792.

La dette dite colossale était simplement importante et l'aurait été moins si les "Insurgents" avaient remboursé leurs dettes au Royaume de France. Il faut d'autre part oser parler en ces termes de cette dette qui ne représentait que 32% du PNB du Royaume. Elle pouvait être solutionnée.

Elle est maintenant, sous la république, de presque 100 % ! Il n'y a aucune solution !

Deuxièmement son soutien aux "Insurgents" anglais installés aux Amériques est une réponse aux Anglais pour la guerre de Sept ans, même si ce soutien va permettre aux Anglais, qui ne s'étaient rebellés contre le Roi d'Angleterre que pour une histoire de taxes, de s'ériger ensuite  en républiques des Etats-Unis.

Balayé par le vent des idées nouvelles et surtout par les activités souterraines de la Franc-maçonnerie on peut, en lisant le dernier paragraphe, penser que Louis XVI a donné sa vie pour la naissance de la république alors que c'est cette dernière qui s'est donné naissance dans le sang d'un Roi aux mains pures !

Commenter cet article