Agnès de La Barre de Nanteuil : EXEMPLE POUR NOTRE TRISTE EPOQUE !!!

Publié le par culture

Agnès de La Barre de Nanteuil : EXEMPLE POUR NOTRE TRISTE EPOQUE !!!
Agnès de La Barre de Nanteuil : EXEMPLE POUR NOTRE TRISTE EPOQUE !!!
Agnès de La Barre de Nanteuil : EXEMPLE POUR NOTRE TRISTE EPOQUE !!!
Agnès de La Barre de Nanteuil : EXEMPLE POUR NOTRE TRISTE EPOQUE !!!

L'an dernier, mercredi 13 août 2014, au cimetière de Boismoreau, une cérémonie à la mémoire de Agnès de La Barre de Nanteuil, Chouanne du XXème siècle, se déroulait pour le 70ème anniversaire de sa mort, à Paray Le Monial, dans le train qui l'emmenait en déportation en Allemagne, le 13 août 1944.

Organisée au départ pour le seul Souvenir Chouan de Bretagne, cette cérémonie réunit la famille et les familles alliées dont des Membres de la famille de Charette de La Contrie. Moment empli d'émotions en entendant les témoins de l'époque aux souvenirs demeurés très vifs ;  de ces moments rares de l'existence. L'abbé Raphaël d'Anselme, curé de la paroisse Saint Patern (dont relève le cimetière de Boismoreau) donna l'Absoute.

Grâce au Directeur des Archives municipales de Vannes il a été possible de retrouver la date de son inhumation au cimetière de Boismoreau puisqu'elle fut d'abord enterrée à Paray Le Monial. Ces renseignements furent corroborés par la consultation des Archives de Ouest-France à Rennes.

C'est pour cela que nous rendrons un second hommage à cette héroïne de la résistance vannetaise pendant quelques heures pour le 70ème anniversaire de son retour à Vannes:

SAMEDI 16 MAI

- 11 H 30 (et non 10 H 30 comme annoncé) Messe de Requiem et d'action de grâce  célébrée par l'abbé Raphaël d'Anselme, curé de la paroisse, à Saint Patern puis cortège jusqu'au cimetière de Boismoreau et dépôt d'une gerbe sur la tombe de la jeune héroïne. Le Maire de Vannes Monsieur Robo sera représenté par Monsieur Gabriel Sauvet, Maire-adjoint en charge de la Culture.

Après le déjeuner à la cafétéria  de l'Espace Montcalm (ancien Grand séminaire) nous irons suivre les derniers pas d'Agnès :

- Maison d'habitation rue Jeanne d'Arc où elle fut arrêtée le 13 mars 1944

- Le siège de la Gestapo rue Pasteur,

- La prison de Vannes où elle fut emmenée pour les premiers interrogatoires avant d'être envoyée à  la prison Jacques Cartier de Rennes le 16 mars.

Sollicités pour avoir une délégation, le colonel Commandant la Délégation Militaire du Morbihan a opposé un refus poli pour cause de plan Vigipirate et effectifs trop réduits; le général Commandant les Ecoles de Saint Cyr Coëtquidan ne donne pas suite à notre demande en raison "de la programmation soutenue des formations d'élèves à cette époque".

L'important réside dans l'existence de cette cérémonie d'hommage à une jeune personne qui doit être un exemple pour notre époque ; Agnès de La Barre de Nanteuil n'était pas une idéaliste mais avait un idéal (ce qui est totalement différent) qu'elle précisera dans ses dernières paroles ; "je donne ma vie pour Dieu et ma Patrie", ce qui se résume parfaitement par Doue ha mem Bro.

Il est utile de rappeler que Agnès a été choisie comme marraine de la 26ème Promotion 2002-2003 d'une des Ecoles de Saint Cyr, l'Ecole Militaire du Corps Technique et Administratif, TROISIEME femme après Jeanne d'Arc (78ème promotion de Saint Cyr, 1893-1895) et Saint Odile (101ème promotion de Saint Cyr, 1917-1918).

Commenter cet article