ENIGME DE LA 1ère SEMAINE 2015 DANS VALEURS ACTUELLES

Publié le par culture

Christian Brosio dans son article l'énigme de la semaine pose cette question:

La découverte, dans la fameuse armoire de fer, de papiers compromettants pour Louis XVI, fut-elle une machination destinée à perdre le roi ?

Le Blog du Souvenir Chouan de Bretagne a déjà traité de cette affaire.

De quelle armoire de fer s'agit-il ?

- Il y a celle des Archives nationales, vaste meuble installé dans l'Hôtel de Soubise en 1848, meuble qui a été construit aux Tuileries en 1790-1791 pour le service exclusif de l'Assemblée Nationale Constituante. De même que le Roi ne peut assister aux délibérations des Députés il n'a accès à ce meuble. Il n'a donc pas pu y mettre le moindre papier.

-Il y a celle des affabulations de Lamartine, Le serrurier Gamain travaillant éclairé par le Roi lui-même sur un vaste meuble auquel il ne manque que des verres et des bouteilles.

- Il y a celle des pamphlets que l'on peut penser d'origine montagnarde (Hébert ? Marat ?) et qui servit à déshonorer Mirabeau.

Il faut bien des meubles de gros volumes pour vomir tous les papiers compromettants contre les uns et les autres, particulièrement les adversaires des Girondins, particulièrement le Roi. Ce qui est curieux c'est la façon dont le ministre Roland, qui avait pris connaissance de la fameuse cachette, ne parla que du contenu d'une serviette. Cet émule de Mary Poppins va finalement émettre des cageots de papiers ! Louis XVI d'ailleurs, lors de son procès, refusera de reconnaître la presque totalité des soi-disant preuves accablantes sur sa duplicité. Il a été souvent question, aussi, de sa signature imitée pour l'accabler à travers des documents.

ENIGME DE LA 1ère SEMAINE 2015 DANS VALEURS ACTUELLESENIGME DE LA 1ère SEMAINE 2015 DANS VALEURS ACTUELLESENIGME DE LA 1ère SEMAINE 2015 DANS VALEURS ACTUELLES

Et puis il y a "l'armoire de fer" décrite par le fidèle François Hue dans son ouvrage publié en 1814 Les dernières années du règne et de la vie de Louis XVI :

"Des motifs de prudence avaient engagé le Roi à pratiquer dans son palais un dépôt secret. Sa demeure, déjà violée plus d'une fois pouvait l'être encore ; il voulait du moins mettre en sûreté ses papiers les plus importants. L'emplacement du dépôt avait été choisi dans l'embrasure d'une porte qui communiquait de la chambre à coucher du Roi dans celle de Monsieur le Dauphin. A l'aide d'une vrille, seul instrument que l'on pût employer sans bruit, le Roi était parvenu à faire dans le lambris de cette porte une ouverture de 22 pouces de haut sur 16 de large. Il avait creusé dans le mur et fait sur les mêmes dimensions un trou de huit à neuf pouces de profondeur. Chaque jour le Roi levait le morceau qu'il avait détaché du lambris et le travail du jour achevé, il rattachait ce morceau par quatre vis. Lui-même scella en plâtre quatre tasseaux, sur lesquels il posa un double rang de tablettes en bois: là il rangea ses papiers. Le serrurier fut appelé pour doubler d'une feuille de tôle le morceau de lambris qui recouvrait cette ouverture."

Que représente une ouverture de 22 pouces sur 16 et de 9 d'épaisseur ?

 1 pouce=2,54 Cm

Soit une armoire de 56 X 40 et 22 cm d'épaisseur.

Pour le chef du Royaume, cela ne fait pas beaucoup  de secrets d'Etat à cacher ! Or d'après Christian Brosio 726 pièces vont en sortir. Ce n'est plus une armoire de fer, c'est un vrai disque dur !

Pour l'auteur de l'article de Valeurs actuelles " Roland se livra t-il à des manipulations de documents ? La rumeur en avait couru à l'époque." Ben tiens !

Michelet a fait des ravages !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article