PARIS 1794, IL Y A 220 ANS.

Publié le par culture

Il y a un an qu'un acte crapuleux et peu glorieux pour ses commanditaires (La Convention), un crime qui ne trouve aucune justification, a été commis sur la place de la révolution, ci-devant Louis XV, actuelle Concorde.

Pour la première fois a été réalisé en France ce qui, dans le monde dit civilisé, n'a été commis qu'en Grande Bretagne (avec les décapitations d'Anne Boleyn et de Marie Stuart): la mise à mort violente de la Reine de France. Et il n'est pas nécessaire d'être royaliste pour déplorer ce qui n'est rien d'autre qu'un assassinat tant ce que certains osent encore appeler "procès" ne fut qu'une parodie de justice contre une personne qui n'eut aucun rôle politique, sinon conseillère de son mari, comme cela se passe dans tout couple normal.

Marie-Antoinette de Lorraine d'Autriche, Reine de France est morte le 16 octobre 1793 ; cet acte fait partie du fameux "bloc qu'est la révolution" selon Clémenceau.

A ce titre il appartient aux fameuses "Valeurs fondatrices de la république" comme le braillent nos hommes politiques.

Comme "Valeurs" il y a mieux !

Le pire est la promesse faite par la Convention au roi Louis XVI (qui s'inquiétait du sort de sa famille) la veille de sa mort, le 20 janvier 1793:

Décret du 20 janvier 1793: Décret de la Convention autorisant le Conseil exécutif provisoire à répondre à Louis que la Nation française, aussi grande dans sa bienfaisance que rigoureuse dans sa justice, prendra soin de sa famille et lui assurera un sort convenable.

Sort convenable ?

- La Reine est exécutée le 16 octobre 1793,

- Madame Elisabeth est exécutée le 10 mai 1794.

PARIS 1794, IL Y A 220 ANS.PARIS 1794, IL Y A 220 ANS.

Le fils et la fille du couple royal sont toujours enfermés dans leur prison de la Tour du Temple à deux étages différents. Il ne leur est même pas permis de se retrouver pour déjeuner ou parler: ce sont les ordres de la Commune de Paris qui fait la loi où bon lui semble ! Même la chute de Robespierre, et de sa clique, n'amènera de changement notable.

Ces enfants ne savent même pas que leurs parents et leur tante sont morts.

La nourriture est pitoyable, l'hygiène déplorable, la promiscuité et la conduite des gardes-chiourmes lamentable. C'est cela le sort convenable promis par la Convention Nationale le 20 janvier 1793 à un père de famille qui va mourir. Convention odieuse dans les actes et parjure, par surcroît !

Si le petit Louis-Charles, enfant de 9 ans, dépérit à tel point qu'il en perdra la vie, le 8 juin 1795, Marie-Thérèse Charlotte, pas encore 16 ans, trouve la force et le réconfort dans la prière.Elle ne peut pas présager qu'elle va devoir attendre encore plus d'un an avant de sortir de ce lieu de misère dont Harmand, dit de la Meuse, ancien conventionnel et membre du Comité de Sûreté générale sortira lui-même effrayé lors de sa première visite aux enfants royaux.

Oui, vraiment, "un bloc" pas très brillant !

 

Note: vous avez pu constater l'apparition de publicité sur le Blog. Cela est désagréable mais nous est imposé par Overblog. Ce petit problème gênant est à la recherche d'une solution.

Commenter cet article

dupe 17/10/2014 21:35

Nous avons appris une chose grâce à votre blog ,que devant les scélérats de la République .Aujourd'hui en 2014, nous sombrons dans les caniveaux envahit comme Louis 17comme des rats mourront de maladie de la tuberculose de pesticides et j'en passe...La France est malheureusement bancale, plus de Louis 16 à guillotiné et une Marie Antoinette à massacré paix à leur Ame. Mais, je pense sincèrement, que la France actuelle n'a pas de moral a faire aux autres pays car elle même a participé aux actes de barbaris les plus atroces référencé à l époque de Louis 16.Merci,de nous l'avoir rappelé.