QUAND L'ABBAYE DE KERGONAN DEVOILE SES TRESORS ...

Publié le par culture

QUAND L'ABBAYE DE KERGONAN DEVOILE SES TRESORS ...QUAND L'ABBAYE DE KERGONAN DEVOILE SES TRESORS ...QUAND L'ABBAYE DE KERGONAN DEVOILE SES TRESORS ...

Samedi 19, à l'Abbaye de Kergonan en Plouharnel dans le Morbihan, Le Révérend Père Abbé Dom Philippe Piron recevait, sur invitation de l'Office de Tourisme de Plouharnel et de son imaginative directrice Madeleine Juberay, pour le vernissage de l'exposition offerte au public : "L'Abbaye de Kergonan dévoile ses trésors".

Comme le faisait remarquer dans son intervention Sarah Toulouse, conservatrice des fonds patrimoniaux de la Bibliothèque de Rennes, "Il y a les fonds patrimoniaux publics, facilement accessibles, les fonds patrimoniaux privés et les fonds patrimoniaux des abbayes plus difficilement compulsables de par leurs statuts ". Cette exposition, organisée sur une idée lumineuse de Madeleine Juberay dans le cadre de la 7ème édition de "Plouharnel en arts", est donc une première pour le public qui s'intéresse à l'art littéraire et son support: l'écriture et le livre.

"Le moine est l'ami du livre. Il est un chercheur de Dieu et pour accomplir cette vocation, l'écriture sainte est omniprésente dans la vie du moine " souligne dans son brillant, élevé - et ne manquant pas d'humour - discours d'accueil Dom Philippe Piron. Un antidote à la pensée unique. A rapprocher du dicton du regretté abbé André Moisan : "Homme de livre, homme libre "!

Le Père Francesco, bibliothécaire, exposa dans un court discours élevé et gaie, la difficulté des choix qui avaient présidé à prélever de la riche bibliothèque de l'abbaye les oeuvres les plus représentatives. "Jamais le monastère n'avait jusqu'alors envisagé ou projeté de donner à voir les plus belles pièces de sa bibliothèque". Et c'est un vrai bonheur : Un florilège de 50 pièces rares et anciennes sont présentées sous vitrines sécurisées, depuis des incunables (on appelle ainsi les ouvrages imprimés avant le XVIème siècle- de incunabuluml, berceau) dont un exemplaire de 1469, un parchemin du XIVème, des ouvrages XVIIème et XVIIIème jusqu'au XXème (le missel d'autel utilisé par le pape Jean-Paul II lors de la messe célébrée à Sainte Anne d'Auray en septembre 1996. De quoi rêver aux époques de réalisation et au travail d'enluminure et d'écriture réalisé par les moines copistes.

 

QUAND L'ABBAYE DE KERGONAN DEVOILE SES TRESORS ...QUAND L'ABBAYE DE KERGONAN DEVOILE SES TRESORS ...

Après le Révérend Père Abbé, notre hôte, ce fut à l'organisateur, l'Office de Tourisme de Plouharnel, de parler de la réalisation de ce projet sorti tout droit de la pensée de la Directrice de l'Office.

Mais le discours commença par un "gag" : le Président de l'O.T. avait une totale extinction de voix et ce fut donc Madeleine Juberay qui prononça le discours qui fit qu'elle dut s'auto-remercier ! Une très belle pièce de théâtre. Puis ensuite ce fut le discours de la directrice dans un discours empli de brio, de savoir et de fins humour et traits d'esprit.Il suffisait de voir les visages et d'entendre les rires pour s'en convaincre.

Puis ce fut au tour du Maire de Plouharnel (et Vice-président du Conseil Général), Gérard Pierre,  de conclure, en temps que partenaire de l'exposition. Discours de haute tenue, pas fréquent dans la bouche d'un homme politique, sur la chance de Plouharnel de compter sur ses terres une abbaye aussi riche intellectuellement et spirituellement, discours  qui laissait penser qu'un esprit inspiré avait souflé sur Plouharnel, conjointement sur la Mairie et sur l'Office de Tourisme. Bravo à cet esprit.

Puis Dom Philippe Piron invita l'assemblée ( plus d'une centaine de personnes) à venir partager le verre de l'amitié accompagné de mises en bouche bien sympathiques. On sait recevoir chez les Bénédictins !

Cette exposition, à l'entrée libre, se tient dans la salle d'exposition de l'abbaye jusqu'au 24 août, de 16 H à 19 H (après la plage !) ; le trajet est fléché. Ne ratez pas cette visite.

Et si vous rencontrez le Père Fancesco, questionnez-le, vous serez ravis !

Commenter cet article