Solennité du Sacré-Coeur en ce vendredi 27 juin 2014.

Publié le par culture

​Porté sur leur poitrine de Révoltés comme un emblème signant la raison de leur soulèvement nos aînés d'il y a 220 ans ont montré qu'il y avait des limites aux attaques contre la religion de Dieu ! Il y a un moment où tout n'est plus permis. C'est cela La Chouannerie.

Au départ de ce signe de reconnaissance les apparitions de Jésus-Christ, à Marguerite-Marie Alacoque en juin 1675, désirant qu'un culte soit rendu à ce Coeur qui a tant aimé les hommes.

Qu'il y ait des incrédules est compréhensible ; mais c'est un fait.

Cet insigne n'est pas Vendéen, il n'est pas Chouan, il est le Sacré-Coeur. Il semble d'ailleurs qu'il servit de signe de reconnaissance aux Révoltés de Jalès dès août 1790. Sous sa forme originelle il fut un motif d'accusation - insigne de la superstition - contre la Reine Marie-Antoinette et contre Madame Elisabeth (entr'autres personnes). Sous sa forme stylisée il fut porté par les combattants "Pour Dieu et le Roi" ; Il figure sur l'emblème du Souvenir Chouan de Bretagne dont la devise est "Doue ha mem Bro" "Dieu et mon Pays".

L'occasion, en cette solennité, de prier, une nouvelle fois,  pour notre pauvre France !

Solennité du Sacré-Coeur en ce vendredi 27 juin 2014.Solennité du Sacré-Coeur en ce vendredi 27 juin 2014.Solennité du Sacré-Coeur en ce vendredi 27 juin 2014.
Solennité du Sacré-Coeur en ce vendredi 27 juin 2014.

PRIÈRE POUR LA FRANCE DE L'ILE-BOUCHARD

 

Seigneur Jésus, nous te confions notre pays, la France, et tous ses habitants.

Nous Te bénissons pour les nombreuses grâces que Tu lui as accordées, pour la variété et la beauté de ses paysages,

Pour les saints qu'elle a donnés au monde, pour sa vocation de fille ainée de l'Église.

Que nos responsables politiques soient remplis de sagesse, qu'ils soient désintéressés et déterminés à gouverner avec justice et à promulguer des lois qui respectent la vie et les personnes. Qu'ils reconnaissent les racines chrétiennes de la France.

Marie, Toi qui as visité notre pays à plusieurs reprises, Toi qui as demandé à L'Ile-Bouchard aux petits enfants de "prier pour la France", aide-­nous à aimer notre pays, à prier pour lui et à y répandre l'Évangile de ton divin Fils.

Apprends-nous à rester fidèles aux grâces de notre baptême.

Donne-nous de saintes vocations pour servir l'Église et montre-nous comment dire oui à Dieu toute notre vie.

Amen.

 

Commenter cet article