IL Y A 220 ANS, L'ABBE NOËL BRIEND EST EXECUTE A VANNES...

Publié le par culture

 

Mardi 6 mai 1794, l'abbé Noël Briend est guillotiné à Vannes, place de la Liberté (!!!), actuelle place Maurice Marchais (place de l'Hôtel de Ville).

Né et baptisé à Saint-Perreux* (entre Redon et Saint Jacut les Pins) le 22 décembre 1743, fils de Jean et de Marie Gicquel, l'abbé Noël Briend a été ordonné prêtre le 20 mars 1779 en I`église du Séminaire de Vannes, des mains de Monseigneur Amelot.

En 1790, vicaire à Saint-Guyomard, trêve de Sérent, il refuse le serment. En 1792, face à la persécution, connaissant les risques qu'il court,  iva se réfugier dans sa paroisse natale avec sa nièce, au village de Carouge.

Le 17 juin 1792, il est catalogué par le district de Ploërmel : "fanatique outré, sous mandat d'arrêt et fugitif".

II exerce son ministère clandestinement, mais est découvert par les Bleus le 18 avril 1794 et conduit, avec sa sœur, à Peillac puis  à Rochefort ; il est ensuite écroué à Vannes.

Pierre Gicquel, le maire de Saint-Vincent sur Oust et Marc Denoual, à qui il a remis son calice après avoir célébré sa dernière messe, sont arrêtés comme complices, ainsi que sa nièce coupable de l'avoir recélé.

Quatre interrogatoires s'ensuivent qui se complètent.

L'abbé Noël Briend, inculpé de mépris des lois, est condamné par le tribunal criminel de Vannes, le 6 mai 1794, à la peine de mort dans les 24 heures.

Les trois autres personnes arrêtées avec lui sont condamnées à la déportation et à la confiscation de leurs biens ; incarcérées à Lorient jusqu'au 25 février 1795, elles furent ensuite rendues à la liberté.

Sources: "Mille prêtres du Morbihan face à la Révolution " abbé André Moisan.

*Saint Perreux est une trève (paroisse annexe) de Saint Vincent sur Oust dont la chapelle est devenue église lors de la création du bourg en 1790.

IL Y A 220 ANS, L'ABBE NOËL BRIEND EST EXECUTE A VANNES...IL Y A 220 ANS, L'ABBE NOËL BRIEND EST EXECUTE A VANNES...

L'ancienne église de Saint Perreux dans laquelle fut baptisé Noël Briend et l'ancienne église, rasée en 1967 (actuel emplacement de Monoprix à Vannes, en haut de la rue Victor Hugo), dans laquelle il fut ordonné prêtre par Monseigneur Amelot. Au fond, à droite, le clocher de Saint Patern.

Commenter cet article